NOUVELLES
27/10/2020 10:41 EDT

Une infectiologue belge croit qu'il faudrait reporter Noël à l’été

Espérons ne pas en arriver là! 😲

Anadolu Agency via Getty Images
Des passants portant le masque dans les rues de Bruxelles le 27 octobre alors que la Belgique a mis en place de nouvelles restrictions face à la COVID-19.

Le pire est-il à venir? Face à la recrudescence de l’épidémie coronavirus, notamment en Europe, les mesures de restrictions se renforcent... Et elle pourraient durer plusieurs mois selon l’infectiologue belge Frédérique Jacobs.

Invitée sur le plateau de “Question en Prime” sur la RTBF, en Belgique, la scientifique a écarté tout retour à la normale dans son pays d’ici quelques semaines. Selon elle, les fêtes de fin d’année ne pourront pas se dérouler normalement. Quand bien même les mesures récentes de restrictions mises en place - couvre-feu et fermeture des bars et restaurants - porteraient leurs fruits, il n’est pas envisageable de jeter les précautions à l’eau à l’approche de fin décembre estime l’infectiologue.

“Même si on parvient en reconfinant à vraiment faire diminuer la courbe, on doit se dire que faire les fêtes de fin d’année telles qu’on les fait habituellement, c’est dangereux. Avec des rassemblements de toute la famille où l’on mange, on boit, on s’amuse, on donne des cadeaux, on s’embrasse parce que c’est Noël ou la Nouvelle année. C’est le genre d’endroit où le virus adore se répartir. Les fêtes de famille sont particulièrement dangereuses”, détaille Frédérique Jacbos. Selon cela ne ferait qu’entraîner un nouveau confinement peu après.

Il faudra penser à reporter les fêtes de fin d’année en juillet-août quand il fait beau. Là vous pourrez faire une grande fête dans votre jardin.Frédérique Jacbos, infectiologue

Comment et quand, surtout, se projeter pour des retrouvailles en famille? Pas avant cet été selon la spécialiste qui en appelle à l’imagination de ses concitoyens.

“Il faudra penser à reporter les fêtes de fin d’année en juillet-août quand il fait beau. Là vous pourrez faire une grande fête dans votre jardin. Je pense qu’il va falloir beaucoup d’imagination pour ne pas faire des fêtes comme chaque année et trouver autre chose à faire en respectant les mesures”, ajoute-t-elle. 

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.