NOUVELLES
07/05/2020 07:10 EDT | Actualisé 07/05/2020 07:18 EDT

Série d'incendies sur des tours cellulaires: deux personnes arrêtées

Deux autres tours de télécommunications ont été incendiées à Saint-Jérôme et à Blainville la nuit dernière.

La Sûreté du Québec a annoncé jeudi matin avoir procédé à l’arrestation de deux personnes dans le dossier des tours de télécommunications incendiées récemment. L’arrestation d’un homme et d’une femme dans la vingtaine survient alors que deux nouveaux sinistres ont été signalés dans la nuit. 

Les arrestations ont eu lieu à Sainte-Adèle et les deux individus pourraient être liés aux différents incendies des derniers jours.

La série d’incendies suspects dans des tours de télécommunications s’est poursuivie dans la grande région de Montréal, avec deux autres sinistres ayant éclaté en tout début de nuit, jeudi, dans les Laurentides.

Des incendies de tours ont été rapportés vers minuit 30 sur le chemin de la Rivière du Nord, à Saint-Jérôme, et peu après sur le boulevard Michèle-Bohec, à Blainville. Dans les deux cas, les premières observations ne semblaient indiquer que des dégâts mineurs.

Les services de police des municipalités concernées ont remis les dossiers d’enquête à la Sûreté du Québec (SQ). L’escouade des crimes majeurs du poste de Mascouche est responsable du travail d’enquête sur l’ensemble des six délits du genre commis jusqu’ici en moins d’une semaine

Mercredi matin, une tour a été la proie du feu dans le quartier Fabreville, à Laval. Deux jours plus tôt, lundi dernier, deux autres tours de télécommunications ont été endommagées par les flammes à quelques minutes d’intervalle, à Prévost et à Piedmont.  

Trois jours plus tôt, vendredi dernier, une première tour à Laval avait été incendiée.

Jeudi, la Sûreté du Québec n’était pas en mesure de rendre publics les progrès réalisés jusque-là dans ses enquêtes.

5G et COVID-19

Cette étrange série de sinistres survient alors que des théories du complot associent la cinquième génération (5G) du réseau de communications mobiles à l’éclatement de la COVID-19 dans le monde. De fausses informations au sujet de la 5G et du coronavirus ont été partagées des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux; elles avancent que les nouvelles installations 5G ont créé le virus.

La 5G est une norme technologique que les entreprises de téléphonie cellulaire déploient progressivement partout dans le monde.  

Cependant, la plupart des tours endommagées par le feu au nord de Montréal depuis six jours, sinon la totalité, ne comporteraient pas la technologie 5G.

Avec La Presse canadienne