NOUVELLES
16/07/2019 08:50 EDT

Une élue visée par le tweet de Trump est devenue citoyenne américaine avant Melania

Donald Trump ne met vraisemblablement pas en doute le droit de sa femme de critiquer son pays d'adoption...

Le président américain Donald Trump fait fi à nouveau de l’exactitude des faits avec ses attaques racistes à l’endroit de quatre femmes démocrates. Il ne tient pas compte non plus du passé en immigration de sa propre famille.

Dimanche, le président a fait une série de tweets controversés dans lesquels il demandait aux quatre représentantes de «retourner» dans les pays «d’où elles proviennent». Comme plusieurs l’ont fait remarquer, trois des femmes ciblées - Alexandria Ocasio-Cortez de New York, Rashida Tlaib du Michigan et Ayanna Pressley du Massachusetts - sont nées aux États-Unis.

Lundi, le journaliste Jake Tapper de CNN a mis en évidence une intéressante comparaison en lien avec la quatrième élue visée, la représentante du Minnesota Ilhan Omar. La Somalienne d’origine a immigré aux États-Unis alors qu’elle était encore une enfant et elle est devenue une citoyenne américaine à l’adolescence.

«Ça fait plus longtemps que la première dame», a noté Tapper.

Getty Images
Ilhan Omar et Melania Trump.

Omar a obtenu sa citoyenneté en 2000 à l’âge de 17 ans tandis que Melania Trump est devenue citoyenne des États-Unis six ans plus tard à l’âge de 36 ans, un an après avoir marié Donald Trump.

Vous pouvez voir le segment complet de Tapper (en anglais) ci-dessous:

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.