NOUVELLES
22/07/2019 15:36 EDT

Huawei participe à un projet pour étendre les services 4G dans le Nord du Québec

Ce sont 70 communautés qui auront désormais accès à l'Internet haute vitesse.

La Presse Canadienne
Alykhan Velshi, vice-président des affaires générales chez Huawei Canada, lors d'une conférence de presse à Ottawa aujourd'hui.

OTTAWA — Huawei Canada a annoncé que le gouvernement fédéral lui avait accordé son autorisation pour travailler avec une entreprise de télécommunications du Nord et une entreprise de développement inuite afin d’étendre les services sans fil 4G à haute vitesse dans 70 communautés de l’Arctique et du Nord québécois.

Alykhan Velshi, vice-président des affaires commerciales de la branche canadienne du géant chinois des télécommunications, a déclaré lundi que le nouveau projet avait été approuvé dans le cadre du Programme fédéral d’examen de la sécurité, conçu pour protéger les infrastructures critiques.

Le programme est géré par le Centre de la sécurité des télécommunications (CST), en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique, Affaires mondiales Canada et d’autres ministères fédéraux.

Un porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a dirigé les questions des journalistes vers le CST, qui n’a pas immédiatement répondu à la requête de La Presse canadienne.

Controverse

Huawei est une entreprise controversée au Canada parce que sa directrice financière, Meng Wanzhou, est au centre d’une bataille diplomatique entre le Canada et la Chine depuis son arrestation à Vancouver en décembre. Mme Meng avait été arrêtée en vertu d’un mandat d’extradition des États-Unis, où elle fait face à des accusations de fraude.

Huawei attend une décision du gouvernement fédéral pour déterminer si l’entreprise chinoise pourra fournir du matériel pour les réseaux sans fil 5G de prochaine génération dans le reste du pays. Les États-Unis font pression pour que le Canada ne fasse pas affaire avec une entreprise considérée comme un organe des services de renseignements chinois — une allégation que l’entreprise a niée une fois de plus lundi.

L’annonce faite par Huawei à Ottawa concerne l’extension du service 4G, qui est répandu dans les régions peuplées du sud du Canada, à des régions plus rurales et éloignées du Nord.

À VOIR AUSSI: Singapour: des robots au service des humains.