BIEN-ÊTRE
16/05/2019 14:44 EDT

Cette campagne choc contre homophobie et la transphobie va vous faire réagir

«Ne laissons pas les trolls gagner!»

Courtoisie

Ce vendredi 17 mai sera la 17e édition de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. La Fondation Émergence, instigatrice de cette journée qui a vu le jour en 2003, a sorti une campagne choc portée par une nouvelle porte-parole convaincue Rosalie Bonenfant, auteure, et actrice.

«Cela devrait être tous les jours le 17 mai. Il faut en parler constamment. Essayer de faire évoluer les mentalités. On a quand même un premier ministre qui ne croit pas à l’homophobie, c’est dire qu’il reste beaucoup à faire! » dit la porte-parole de l’événement. 

Des chiffres alarmants 

Selon une étude publiée par le Cyberbullying Research Center, le pourcentage de personnes ayant subi une forme de cyber harcèlement a presque doublé entre 2007 et 2016 passant de 18 % à 34 %. Selon mpvMentor, 73 % des personnes LGBTQ+ ont déjà été attaquées ou harcelées en ligne, ce qui mène souvent à de l’anxiété, de la dépression voir même à des pensées suicidaires.

Une campagne choc pour faire réagir

La nouvelle campagne de la Fondation nous invite à une expérience dans la rue, voyez les réactions.

«C’est un réflexe à prendre toute l’année, on veut encourager les gens à signaler la haine, la bloquer. Si je devais faire passer un message, ce serait: ne laissons pas les trolls gagner, ne laissons pas la haine gagner, unissons-nous!»Rosalie Bonenfant.

Le temps de l’action est venu

Parallèlement à cette vidéo, la Fondation Émergence souhaite amener les jeunes à adopter une réflexion sur le contenu qu’ils publient en ligne, et les inciter à signaler et à bloquer systématiquement les contenus haineux ou violents auxquels ils sont confrontés sur Internet. Elle invite également le public à prévenir les autorités lorsqu’il juge la situation nécessaire et à chercher de l’aide auprès de personnes ressources.

 « C’est par l’éducation que nous arriverons un jour à vaincre la cyberintimidation. C’est un enjeu qui touche plus particulièrement les personnes LGBTQ+, mais c’est un défi que nous devons relever tous ensemble, en tant que société » - Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence. 

Des actions chocs pour faire réagir!

Rappelez-vous en 2018, la Fondation Émergence avait atteint une portée internationale avec sa campagne «Afficher ses couleurs peut encore être un crime» en collaboration avec l’agence ReThink.

Fondation Émergence

Une vidéo présentant ce bouclier constitué de 193 drapeaux arc-en-ciel (un pour chaque pays), pesant près de 250 livres et capable d’arrêter le tir d’une balle, était devenue virale. Ce symbole d’unité avait alors pour but de démontrer qu’ensemble, nous pouvons arrêter la violence commise à l’encontre de la communauté LGBTQ+ à travers le monde.

Un message fort et encore d’actualité dans la campagne de 2019!