Vivre

Harry Styles en bas résille va vous faire oublier le confinement

Torse nu en couverture du magazine «Beauty Papers», le chanteur britannique de 26 ans n'a laissé personne indifférent.

Le monde ne s’arrête pas, heureusement. Alors que plusieurs sont confinés à la maison pour enrayer l’épidémie de coronavirus, Harry Styles semble, lui, se porter à merveille, comme en témoigne la récente couverture de la revue Beauty Papers sur laquelle il figure.

Calfeutré sur son fauteuil, il pose torse nu, une paire de mocassins à ses pieds et... des bas résille pour pantalon. Un look signé Gucci qu’il doit à son styliste de longue date, Harry Lambert.

Le cliché, partagé sur le compte Instagram du titre, a été pris par Casper Wackerhausen Sejersen. C’est à lui qu’on doit les affiches du film Nymphomaniac de Lars Von Trier, une série de portraits qui mettait en scène Charlotte Gainsbourg, Willem Dafoe et le reste de la distribution en plein orgasme.

L’idée derrière ce numéro, le huitième pour le magazine britannique, est d’explorer les idées qui façonnent nos représentations de la beauté à l’heure actuelle. «Traiter les gens avec bienveillance sonne comme une révélation et une révolution en soi, est-il écrit en légende. C’est un appel indéniable à agir et une invitation à créer un monde plus aimable, qui que vous soyez, quoi que vous soyez et quelle que soit la manière dont vous agissez.»

L’image n’a, en tout cas, laissé personne indifférent. Au point d’en faire oublier à certaines et certains le contexte actuel de quarantaine.

«Annulez le coronavirus, Harry Styles porte des bas résille.»

«Harry Styles, après avoir dévoilé sa séance photo pour “Beauty Papers”, en train de regarder le monde s’effondrer et hurler à cause de sa beauté éthérée et de ses bas résille.»

«Premier jour de quarantaine: Je viens de payer 25 dollars pour ce magazine tout droit venu d’Europe car Harry Styles est en bas résille sur la couverture. Ma santé mentale se porte BIEN.»

La jeune femme ci-dessus n’est visiblement pas la seule. Quelques heures à peine après son lancement, le site sur lequel il est possible de se procurer le magazine a semble-t-il rencontré quelques problèmes techniques en raison de la forte affluence.

«Belles personnes. Merci pour votre impressionnant soutien. Toutes nos excuses pour les difficultés dues à la forte demande. Des courriels de confirmation sont en route. Les magazines devraient bientôt suivre», écrit le magazine sur Twitter. Pas de panique, la pénurie d’Harry Styles n’est pas encore arrivée.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.