NOUVELLES
15/01/2020 14:46 EST

Grève des enseignants: l'Ontario compensera les parents

Voilà qui pourrait intéresser les parents québécois, alors que le gouvernement Legault entame les négociations avec les enseignants de la province.

peshkov via Getty Images
Les enseignants de trois commissions scolaires de l'Ontario pourraient tomber en grève lundi prochain.

Le ministre de l’Éducation de l’Ontario Stephen Lecce a affirmé que son gouvernement donnera de l’argent aux parents qui seront affectés par les grèves tournantes des enseignants de la province. 

Des compensations de 25$ à 60$ par jour d’école manqué seront versées aux parents pour couvrir les frais de garde de leurs enfants.

Les parents d’enfants d’âge préscolaire qui fréquentent des services de garde en milieux scolaires seront les mieux compensés, tandis que ceux dont les enfants fréquentent des classes de la première à la septième année recevront des sommes moins importantes.

Les parents dont les enfants fréquentent l’école secondaire ne recevront aucune compensation. Toutefois, les parents dont les enfants de 21 ans et moins ont des besoins particuliers recevront 40$ par jour.

Le ministre Lecce a soutenu que la mesure vise à «s’assurer que les élèves continuent d’être pris en charge» malgré les moyens de pression. La mesure pourrait coûter jusqu’à 48 millions de dollars par jour si tous les syndicats participent au mouvement de grève, a-t-il évalué.

Le syndicat représentant les enseignants du primaire prévoit une journée de grève lundi prochain dans trois commissions scolaires, à moins que les négociations avec le gouvernement ne progressent.

Le gouvernement de l’Ontario est en négociation avec les quatre principaux syndicats d’enseignants de la province depuis le début du mois de septembre.

Les points de contention incluent les mesures de soutien aux élèves avec des besoins particuliers, les programmes de prévention de la violence à l’école et la préservation de la maternelle à temps plein.

Au Québec, la convention collective qui régit les conditions de travail des 65 000 enseignants vient à échéance le 31 mars prochain. Les négociations entre le gouvernement et les syndicats doivent débuter ce jeudi.

Cet article de The Canadian Press a été traduit de l’anglais et adapté par le HuffPost Québec.