NOUVELLES
12/12/2019 09:02 EST | Actualisé 12/12/2019 17:15 EST

Donald Trump se moque encore une fois de Greta Thunberg

La militante écologiste a été nommée personnalité de l'année du magazine TIME et ça ne semble pas plaire au président américain...

Le président américain, Donald Trump, est visiblement un mauvais perdant. 

Ce dernier a échappé le titre de personnalité de l’année du magazine TIME pour une troisième année de suite. L’honneur est revenu à la militante écologiste Greta Thunberg, ce qui ne semble pas du tout plaire à M. Trump.

En réponse à un tweet qui félicitait la jeune de 16 ans, le locataire de la Maison-Blanche a répondu qu’elle devrait «apprendre à gérer sa colère».

«C’est ridicule. Greta doit apprendre à gérer sa colère et puis aller voir un bon vieux film avec un(e) ami(e)!» a-t-il tweeté. «Détends-toi, Greta, détends-toi!», a conclu le milliardaire républicain qui a retiré les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Greta Thunberg est néanmoins habituée à recevoir ce genre de commentaires et elle a tourné en dérision le tweet de Trump. La Suédoise a modifié sa description sur son compte Twitter pour indiquer qu’elle était «une adolescente qui travaille sur ses problèmes de gestion de la colère» et qu’elle est «actuellement en train de se détendre en regardant un bon vieux film avec un un(e) ami(e)».

Mercredi, elle est devenue la plus jeune récipiendaire du prix de personnalité de l’année du magazine TIME. Trump a eu cette distinction en 2016, année de son élection comme président des États-Unis. Ce titre est remis par le magazine depuis 1927.

Ce n’est pas la première fois que Trump se moque de celle qui a instauré les grèves scolaires pour le climat. 

En septembre dernier, il avait fait un commentaire très ironique à la suite du discours de cette dernière lors d’un sommet de l’ONU sur le climat. C’était à ce moment qu’elle avait lancé sa phrase maintenant très célèbre «comment osez-vous?». 

«Elle a l’air d’une jeune femme très heureuse qui regarde vers un avenir merveilleux et souriant. Tellement agréable à regarder!» avait répliqué le président américain.

Après un passage en Amérique du Nord, dont une visite à Montréal pour la grande marche pour le climat en septembre, Greta Thunberg est de retour en Europe. Elle a d’ailleurs fait un arrêt à Madrid pour la COP25, une conférence sur les changements climatiques.

Avec l’Agence France-Presse.

À voir également: