NOUVELLES
03/01/2021 15:02 EST

Greta Thunberg, pour ses 18 ans, a un message pour les conspirationnistes

«Ce soir, vous me trouverez au pub local pour exposer tous les sombres secrets derrière le complot sur le climat», a-t-elle tweeté.

@GretaThunberg sur Twitter
«Enfin libre» à 18 ans, Greta Thunberg a un message pour les conspirationnistes.

Greta Thunberg fête son anniversaire ce 3 janvier, le 18e, celui de la majorité, de l’émancipation. À cette occasion, la militante suédoise a posté un message sur Twitter pour remercier ceux qui lui ont présenté leurs vœux d’anniversaire, mais surtout pour tacler gentiment les conspirationnistes.

«Merci beaucoup pour tous ces vœux pour mes 18 ans! Ce soir, vous me trouverez au pub local pour exposer tous les sombres secrets derrière le complot sur le climat et la grève des école et sur mes méchants maîtres qui ne peuvent plus me contrôler! Je suis enfin libre!», écrit-elle en légende d’une photo d’elle-même en train de lever le pouce.

En effet, Greta Thunberg s’est fait connaître à 16 ans pour son engagement contre le réchauffement climatique et a vite provoqué l’engouement des jeunes à travers le monde et de nombreux scientifiques. Mais sa popularité soudaine, ses discours engagés, son jeune âge et le fait d’être autiste asperger ont alimenté les débats complotistes à son sujet. 

Parmi les théories qui reviennent le plus souvent: la jeune femme serait manipulée par ses parents ou des grands pontes de l’écologie pour rallier les foules autour de la cause du réchauffement climatique. Sujet qui, pour certains climatosceptiques, ne serait en fait qu’une vaste supercherie élaborée à des fins économiques. 

Pour bien appuyer son message sarcastique, la militante s’est photographiée portant un pull sur lequel il est marqué «Flat Mars Society». Ce qui n’est pas sans faire penser à la «Flat Earth Society», organisation soutenant que la Terre est plate et que nous sommes tous victimes d’un complot visant à nous faire croire qu’elle est ronde. 

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.