NOUVELLES
31/07/2019 13:01 EDT

Urgence climatique: Greenpeace installe des bannières artistiques au centre-ville

Elles dénoncent, notamment, la contribution de l'industrie pétrolière à la crise climatique.

Courtoisie

Des militants de l’organisation écologiste Greenpeace ont installé mercredi matin des oeuvres d’art à une intersection achalandée du centre-ville de Montréal pour attirer l’attention du public, disent-ils, sur la contribution des pétrolières à la crise climatique.

Les six grandes bannières de 13 pieds par 3 pieds ont été fixées près de l’intersection de la rue de La Gauchetière Ouest et du boulevard Robert-Bourassa. Chacune représente un désastre climatique: la sécheresse, la canicule, les inondations, les feux de forêts et les tempêtes extrêmes auxquels contribuent l’industrie pétrolière, selon Greenpeace.

L’artiste urbain Roadsworth, dont le véritable nom est Peter Gibson, a collaboré à la réalisation de ces affiches afin d’illustrer une remise en question des supposés bénéfices de l’industrie pétrolière et de mettre plutôt l’emphase sur l’envers du décor, soit les dommages causés par les pétrolières.

Greenpeace affirme que l’installation de ces affiches s’est déroulée en même temps que d’autres activistes de l’organisation posaient des affiches dans 25 autres villes du monde, dont Manille, Athènes, Oslo, New York et Amsterdam.

À VOIR AUSSI: IGA: fin prochaine des sacs en plastique