Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La gouverneure générale Julie Payette quitte ses fonctions

Le Bureau du Conseil privé avait engagé une firme pour enquêter sur des allégations d’employés, anciens et actuels.
Julie Payette
Julie Payette

Julie Payette démissionne à la suite d’une enquête sur des allégations de harcèlement en milieu de travail à Rideau Hall, a confirmé le HuffPost Canada.

Cette décision survient à la suite d’un rapport du Globe and Mail et de la CBC indiquant qu’une enquête indépendante sur les allégations, menée l’été dernier, a été complétée. Des sources ont déclaré au journal que l’enquête avait donné une image négative de Payette.

Les allégations selon lesquelles Payette aurait favorisé une culture «toxique» à Rideau Hall ont été rapportées pour la première fois par CBC News en juillet. Des employés anciens et actuels ont affirmé que la Gouverneure générale avait intimidé et humilié le personnel, parfois devant d’autres personnes.

Julie Payette a tweeté en juillet qu’elle prenait au sérieux les problèmes liés au lieu de travail et avait demandé un examen indépendant en lien avec ces accusations.

«Tous les employés qui travaillent à Rideau Hall doivent bénéficier d’un environnement sain et sécuritaire, en tout temps et en toutes circonstances», a-t-elle déclaré à l’époque.

Avant d’être nommée Gouverneure générale par le premier ministre Justin Trudeau en 2017, Mme Payette s’est fait connaître à titre d’astronaute et a été la première Canadienne à monter à bord de la Station spatiale internationale.

Trudeau a fait sourciller en septembre lorsqu’il a défendu Payette après qu’il ait été interrogé sur les allégations concernant son comportement. Il a laissé entendre à l’époque qu’il n’était pas intéressé à ce qu’elle quitte son poste.

«Nous avons une excellente Gouverneur général en ce moment et je pense qu’en plus de la crise COVID, personne ne souhaite une crise constitutionnelle», avait déclaré le premier ministre lors d’une émission de radio à Vancouver.

Lorsqu’on lui a demandé plus tard pourquoi il qualifiait Payette d’«excellente» malgré les accusations selon lesquelles elle créait un environnement de travail «toxique», M. Trudeau a évoqué son CV.

«La Gouverneure générale a un long et fructueux parcours de scientifique, d’astronaute», avait-il déclaré aux journalistes. «Nous avons engagé un examinateur tiers pour assurer le suivi de ces graves allégations, et nous attendrons que l’examinateur fasse son travail.»

Avec des informations d’Althia Raj.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.