NOUVELLES
14/03/2020 16:14 EDT | Actualisé 16/03/2020 08:10 EDT

Le gouvernement fédéral invite les Canadiens à revenir le plus vite possible

Plus tôt, Affaires mondiales Canada avait lancé un «avertissement global aux voyageurs», leur demandant «d’éviter tout voyage non essentiel jusqu’à nouvel ordre.»

aapsky via Getty Images

Le gouvernement fédéral recommande à tous voyageurs canadiens à l’étranger de revenir le vite possible au pays.

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a transmis cette recommandation par l’entremise des réseaux sociaux.

«Nous recommandons aux voyageurs canadiens de revenir au Canada par des moyens commerciaux pendant qu’ils sont encore disponibles», a-t-il écrit sur Twitter.

Plusieurs pays ont déjà annoncé la fermeture de leurs aéroports.

Plus tôt, Affaires mondiales Canada avait lancé un «avertissement global aux voyageurs», leur demandant «d’éviter tout voyage non essentiel jusqu’à nouvel ordre.»

«De nouvelles restrictions peuvent être imposées avec peu de préavis. Vos projets de voyage peuvent être gravement perturbés et vous pouvez être contraint de rester à l’étranger plus longtemps que prévu», peut-on lire sur son site internet.

Plus tard, invité à commenter le micromessage de M. Champagne, le cabinet du ministre a précisé à la Presse canadienne que le gouvernement ne prévoyait pas, pour l’instant, fermer les frontières. Il voulait juste prévenir les Canadiens que de plus en plus de compagnies aériennes annulaient des vols et que cela pourrait devenir de plus en plus compliqué de revenir au pays.

Le premier ministre Justin Trudeau a dit s’être entretenu avec le président américain Donald Trump. Les deux hommes ont discuté «de la coordination entre leurs pays et des nouvelles mesures qu’ils mettent en place pour protéger la santé et la sécurité de leurs citoyens».

Selon M. Trudeau, M. Trump aurait aussi souhaité prompt rétablissement à sa conjointe Sophie Grégoire-Trudeau atteinte du virus.

De nombreux nouveaux cas

De nombreux nouveaux cas ont été rapportés au pays.

Dans la seule province de l’Ontario, le gouvernement a indiqué avoir identifié 24 nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

Les cas semblent être concentrés dans le sud de l’Ontario.

L’Ontario signale actuellement 103 cas de la COVID-19, dont cinq classés comme résolus.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, et le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Ernie Hardeman, ont demandé à la population de faire ses courses dans les épiceries comme elle les fait normalement. «Tenez pour assuré que notre chaîne de production et d’approvisionnement alimentaires continuera de fournir à la population ontarienne les produits alimentaires que nous apprécions chaque jour», ont-il déclaré par voie de communiqué.

En Colombie-Britannique, le nombre de nouveaux cas s’élève à neuf, portant le total à 73.

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, a souligné que les autorités adaptaient leur stratégie au sujet des tests, observant que plusieurs cas seront identifiés au cours des prochains jours.

Selon elle, ce n’est pas tout le monde qui doit subir un test, même si on a séjourné à l’extérieur du pays.

Dans les Maritimes

L’Île-du-Prince-Édouard a annoncé un premier cas de COVID-19.

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Heather Morrison, a indiqué qu’il s’agissait d’une femme dans la cinquantaine de Queens County qui avait été passagère d’un navire de croisière.

La femme s’est placée en isolement chez elle. Sa famille se porterait bien.

Un premier cas probable a aussi été recensé à Terre-Neuve-et-Labrador.

Un deuxième cas probable de coronavirus a été identifié au Nouveau-Brunswick. Selon les autorités, ce cas serait lié au premier qui avait été confirmé plus tôt cette semaine.

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Jennifer Russell, a indiqué qu’il s’agit d’un quinquagénaire vivant dans le sud-est de la province.

Le patient était en contact étroit avec l’autre cas déjà confirmé, une femme âgée de 50 à 60 ans qui revenait d’un voyage en France.

La Dre Russell a déclaré ne pas être surprise par ce deuxième cas. Elle s’attend à ce que les prochains cas qui seront identifiés soient des gens revenant de voyage ou des proches de ceux-ci.

Les deux cas présentent des symptômes allant de légers à modérés et ont été placés en quarantaine à la maison.

Les autorités n’ont pas voulu dire l’endroit précis où résident ces deux patients ou de quelle façon ils étaient liés.

À VOIR AUSSI: COVID-19: comment nettoyer ses gadgets