Exfoliant capillaire : le nouveau soin cheveux tendance

«Les résidus dans le fond de la tête, ça ne part pas avec de l’eau.»

On s’exfolie régulièrement des pieds au visage, puis quoi? On boude le cuir chevelu? Pourtant, c’est aussi de la peau. Avec tout ce qu’on se met sur la tête, des produits coiffants aux shampoings secs, le gommage capillaire s’est imposé comme nouvelle étape essentielle dans notre routine de soin. Décryptage de la tendance.

De quessé?

Comme nos exfoliants corporels, ceux conçus pour la tête contiennent des micro cristaux souvent solubles dans une solution aqueuse qu’on doit frotter sur le cuir chevelu après le shampoing ou à la place de celui-ci, juste avant le revitalisant. Cette exfoliation mécanique nous débarrasse des accumulations de produits, de sébum et peaux mortes pour permettre aux follicules pileux de mieux respirer, et donc de produire des cheveux plus forts et plus rapidement. Pas de longues mèches sans crâne en santé.

Pourquoi si populaire?

Mais pourquoi le traditionnel duo shampoing-revitalisant ne suffit soudainement plus? Ce n’est pas qu’une question de marketing. Les spécialistes pointent deux principaux coupables : la popularité du shampoing sec, puis la fausse croyance qu’un lavage moins fréquent engendre des cheveux plus sains.

« Sauter une journée est devenu sauter une semaine pour certaines personnes pendant que leur cuir chevelu collectait des toxines environnementales. On parle d’une accumulation d’huiles naturelles, des couches sur des couches de shampooings secs - et autres, entre les produits de lavage. Ça a causé beaucoup de problèmes de cuir chevelu», estime Kevin Mancuso, directeur international de Création pour les produits capillaires Nexxus.

L’implication accrue des dermatologues et plus spécifiquement les trichologues, spécialistes du cheveu, dans le développement des nouveaux traitements aurait d’ailleurs contribué à mettre le cuir chevelu sur la «map», comme nouvelle zone à bichonner.

En ai-je vraiment besoin?

L’emploi d’un gommage capillaire n’est évidemment pas essentiel, mais pourrait grandement aider les gens qui ont des problèmes de pellicules, des irritations, des cheveux trop fins ou une perte de cheveux anormale.

«Ça élimine trois fois plus de particules de pollution [NDLR : comme le sébum, les pellicules et résidus de produits capillaires] qu’un rituel classique de bain shampoing-revitalisant», fait valoir Chanel Laporte, styliste chez Kérastase.

Et ce nettoyage en profondeur aurait pour effet de renverser le blocage des pores et la miniaturisation naturelle du cheveu, c’est à dire la contraction naturelle du follicule et l’affinement des poils. «Quand le cheveu est fin, il est aussi plus fragile et casse plus facilement. Souvent, les gens perdent leurs cheveux par cassure et non pas parce qu’ils tombent complètement du follicule», affirme Jean-Sébastien Tremblay, spécialiste en formation chez Nioxin Canada.

«Les résidus dans le fond de la tête, ça ne part pas avec de l’eau pis du savon.»

- Suzanne Donofrio, cofondatrice de Capilia

Le dermatologue Ari Demirjian lui donne raison. Selon lui, la dermabrasion, ou l’exfoliation, serait la seule façon naturelle de stimuler la repousse de cheveux. «Il ne faut pas y aller dans l’excès, mais une exfoliation légère peut vraiment aider. En plus, ça va permettre aux traitements capillaires de pénétrer plus facilement, donc d’être plus efficaces», dit-il.

Le gommage contribuerait sinon, plus généralement, à améliorer l’aspect et la tenue de la chevelure. «On va remarquer une différence au niveau de la légèreté et un ralentissement de la production de sébum. On peut noter plus de volume aux racines avec un éclat de brillance dans les longueurs et les pointes. Le brushing peut rester plus beau plus longtemps», insiste Chanel Laporte.

Pas nécessairement pour vous

Les exfoliants capillaires ne sont pas conçus pour sabler le dessus de la tête, mais juste pour venir chatouiller en douceur la couche de résidus qui s’accumule sur le crâne afin de la déloger. Il n’y a normalement aucun désagrément associé, si ce n’est qu’il faut s’efforcer à bien rincer les mèches pour les dégager des cristaux non solubles.

Les experts suggèrent de faire un gommage 1 à 4 fois par mois. Plus souvent si on ne lave pas fréquemment les cheveux, moins souvent dans le cas contraire.

Si toutefois, une personne présente un souci capillaire, des blessures ou égratignures, l’avis d’un médecin ou d’un dermatologue est recommandé avant de passer à l’acte.

TESTÉS ET APPROUVÉS

Nexxus - Gommage CLEAN & PURE

Fait à base de granules de sucre, ce gommage soulève nos impuretés, détoxifie le cuir chevelu puis fond très rapidement dans nos mèches, en laissant un divin parfum floral. Il est doux comme tout. Il remplace aisément notre shampoing.

Kérastase - Scrub énergisant

Votre fond de tête vous démange ou tiraille? Ce gommage est pour vous. Sa composition à base de sel de mer, parée de vitamine B5 et B6 aide à renforcer la fibre capillaire tout en étant anti-inflammatoire. L’acide salicylique peut même contribuer à soulager temporairement le psoriasis. Nos petits maux capillaires disparaissent un à un. En plus, une fois bien rincés, les cheveux sont enveloppés d’un envoûtant voile soyeux.

70$ chez Mat&Max


Ouai - Gommage cuir chevelu et corps

Petit bijou d’exfoliant. À base de sucre et d’huile de coco, sa formule moussante et douce à souhait est enrichie de probiotiques pour rééquilibrer le microbiome de notre cuir. On l’étend carrément de la tête aux pieds, puis une fois le crâne complètement remis à neuf, on poursuit avec un masque capillaire pour nourrir nos mèches.

50$ chez Sephora

Nioxin (en salon)

Les salons de coiffure partenaires de Wella, le fabricant de Nioxin, offre la dermabrasion du cuir chevelu. Seuls les stylistes peuvent appliquer ce traitement afin de garantir un résultat optimal, pas trop abrasif. On le fait juste avant le shampoing et la coupe. La formule mentholée laisse une agréable sensation de fraîcheur sur le crâne. En prime, on a le droit à un massage de tête. À faire environ aux deux mois!