DIVERTISSEMENT
13/01/2020 16:09 EST | Actualisé 13/01/2020 16:18 EST

Procès d'Harvey Weinstein: Gigi Hadid pourrait faire partie du jury

Elle a affirmé croire qu'elle pouvait «garder un esprit ouvert sur les faits».

ASSOCIATED PRESS
Gigi Hadid a été convoquée pour accomplir son devoir citoyen au procès d'Harvey Weinstein.

NEW YORK — La mannequin Gigi Hadid est candidate pour être jurée au procès pour viol de Harvey Weinstein, le magnat déchu du cinéma, qu’elle a déjà rencontré.

Mme Hadid, qui vit à Manhattan, a déclaré lundi au juge qu’elle croyait pouvoir «garder un esprit ouvert sur les faits». Elle fait partie de la dernière cohorte de 120 candidats convoqués chaque jour pour entendre cette cause.

La mannequin, âgée de 27 ans, a révélé qu’elle avait déjà rencontré Weinstein — ainsi que l’actrice Salma Hayek, un témoin potentiel au procès —, mais elle a soutenu qu’elle pourrait demeurer impartiale pendant les procédures. Elle doit revenir jeudi devant le tribunal à New York pour des questions supplémentaires.

Harvey Weinstein, âgé de 67 ans, est accusé d’avoir violé une femme dans une chambre d’hôtel de Manhattan en 2013 et d’avoir agressé sexuellement une autre femme en 2006. L’ancien magnat de Hollywood soutient que toutes ses activités sexuelles étaient consensuelles.

Le processus de sélection des jurés, qui en était lundi à sa cinquième journée, a été entravé la semaine dernière par une multitude de requêtes et de distractions. La défense a notamment demandé au juge de se récuser et réclamé que la sélection du jury soit faite à huis clos — des demandes qui ont été rejetées.

Les deux parties espèrent présenter avant la fin du mois leurs plaidoiries d’ouverture pour un procès qui devrait durer jusqu’en mars. S’il était reconnu coupable, Weinstein pourrait être condamné à la prison à vie.

À l’ouverture du procès à New York, il y a une semaine, des procureurs à Los Angeles ont annoncé le dépôt de nouvelles accusations contre Weinstein, dans des affaires distinctes. On l’accuse là-bas d’avoir violé une femme et d’avoir agressé sexuellement une autre femme, en 2013, quelques jours avant qu’il ne foule le tapis rouge aux Oscars avec sa femme d’alors, la créatrice de mode Georgina Chapman, qui était enceinte.

À VOIR: La sélection du jury s’annonce difficile au procès de Weinstein