DIVERTISSEMENT
01/04/2020 09:32 EDT

Geneviève Tardif s'ouvre sur ses craintes d'accoucher en temps de pandémie

«Je ne peux pas m’imaginer accoucher seule sans Charles...»

Yanique Fillion via Instagram/gentardif1

Geneviève Tardif s’est confiée sur ses craintes d’accoucher en temps de pandémie, ce mardi 31 mars, par l’entremise de son compte Instagram. Un témoignage entre angoisse et espoir dans lequel ont dû se reconnaître plusieurs femmes dans la même situation.

Geneviève Tardif en est à sa 36e semaine de grossesse. Il y a donc un espoir que les mesures prises pour enrayer la pandémie de COVID-19 se soient quelque peu atténuées si elle accouche à terme. Mais il se peut également que nous ne soyons pas plus avancés, ou que certaines mesures aient même été renforcées d’ici là.

«Si je pense trop au futur, c’est là que j’ai peur. Je ne peux pas m’imaginer accoucher seule sans Charles, surtout pour un premier bébé. Pour moi, c’est inimaginable. Pour l’instant, il peut m’accompagner, mais cette peur me hante quand même par moment», a-t-elle écrit en légende d’une photo sur laquelle elle apparaît aux côtés de sa chienne Stella Boubou (qui a son propre compte Instagram) devant une porte évidemment décorée d’un dessin d’arc-en-ciel.

«Malgré tout, ma petite fille me donne espoir en un monde meilleur, que la vie va changer. Mais pour le mieux, j’ai envie de ralentir et de profiter des petits moments précieux plus que jamais! Grâce à elle, j’arrive à me dire que ça va bien aller», a-t-elle conclu.

Le 17 mars dernier, Geneviève Tardif avait fait comme bien des personnalités publiques en répondant à l’appel du premier ministre François Legault, utilisant sa plateforme pour sensibiliser la population sur l’importance de suivre les mesures mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19.

Elle avait alors partagé une photo des plus significatives de son ventre sur lequel nous pouvions lire : «Propage l’info, pas le virus».

À voir également: