NOUVELLES
26/03/2020 15:40 EDT

Les infirmières font des gains dans leurs négociations avec Québec

Comme le retrait préventif des travailleuses enceintes pour éviter tout contact avec des patients atteints de la COVID-19.

gpointstudio via Getty Images

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) vient de réaliser de premiers gains dans le cadre de sa négociation intensive avec Québec, lancée dans le contexte du coronavirus. Et les discussions se poursuivent.

Elle a notamment obtenu le maintien de certaines primes lorsqu’une professionnelle en soins est déplacée d’un département à l’autre: par exemple, si une infirmière au bloc opératoire touchait une prime de soins critiques et était déplacée au service 811, elle pourrait alors conserver cette prime.

De même, la FIQ a obtenu le retrait préventif des travailleuses enceintes pour éviter tout contact avec des patients atteints de la COVID-19.

Les discussions se poursuivent avec Québec dans l’espoir d’obtenir une rémunération additionnelle «pour reconnaître leur combat contre le virus», a fait savoir jeudi la FIQ.

La Fédération interprofessionnelle de la santé représente 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins dans l’ensemble du Québec.