DIVERTISSEMENT
15/05/2020 11:28 EDT

Gaby Gravel fait état des «tragédies capillaires» en temps de confinement

«Tous les jours, j’ai des femmes qui m’arrivent à la pharmacie avec des repousses de féministes. Il est déjà trop tard...»

Facebook/TVA

Gaby Gravel (Florence Longpré) a repris du service dans le cadre de l’émission Ça va bien aller pour offrir quelques conseils beauté… et nous montrer à quel point le confinement l’avait encore plus affectée.

«Saviez-vous que mon titre de maquilleuse part time à la pharmacie de La Prairie fait de moi une professionnelle de la santé?» lance-t-elle d’emblée, suivi d’un rire qui veut tout dire.

Gaby Gravel poursuit en expliquant – dans ses mots à elle – qu’elle ne peut malheureusement pas fournir de Purell aux consommateurs comme bon lui semble, tout en faisant état de la réalité de nombreux individus qui se sont improvisés coiffeurs durant la pandémie.

«Tous les jours, j’ai des femmes qui m’arrivent à la pharmacie avec des repousses de féministes, confie-t-elle. Il est déjà trop tard. Tout ce que je peux faire, c’est leur fermer les yeux et appeler la famille pour dire qu’il n’y avait rien à faire. C’est triste, mais comme pour le coronavirus, ils n’ont pas encore trouvé de vaccin pour combattre le “là t’as d’l’air d’un tas de marde”.»

«Comme le dit le proverbe: en avril ne te découvre pas d’un fil, et en mai… t’es juste laide», renchérit-elle, désemparée.

Voyez le résultat de cette chronique délirante dans la vidéo ci-dessous.

À voir également: