DIVERTISSEMENT
10/05/2019 08:55 EDT | Actualisé 10/05/2019 08:57 EDT

Billy McFarland, l'organisateur du Fyre Festival, veut une deuxième édition

Certains n'apprennent pas de leurs erreurs.

Brendan McDermid / Reuters
Billy McFarland, l'organisateur du Fyre Festival, à son arrivée au tribunal.

Billy McFarland, l’organisateur du Fyre Festival, refait parler de lui, depuis sa prison.

Son festival de musique - qui se voulait être le Coachella des Bahamas - avait été en 2017 le plus grand fiasco de l’histoire des événements musicaux. Billy McFarland avait ensuite été condamné à six ans de prison pour des fraudes multiples liées à l’organisation de l’événement.

Non content du désastre de la première édition, raconté dans deux documentaires diffusés sur Netflix et Hulu, Billy McFarland souhaiterait désormais qu’une deuxième édition voit le jour, rapporte le site DJMag.com.

Alors qu’il plancherait depuis sa cellule sur des mémoires, intitulées “Promythus: The God of Fyre” et dans lesquelles il dévoilerait des détails inédits sur le déroulement du premier Fyre Festival, Billy McFarland aurait déclaré dans un courriel à l’éditeur Josh Raab qu’il espérait que l’édition 2017 du Fyre Festival “ne sera pas un événement unique, mais se reproduira”.

“L’histoire originale perdra son potentiel d’audience et de préparation du terrain si elle n’est pas publiée avant que les prochains événements ne se déroulent”, aurait-il affirmé.

L’éditeur Josh Raab a précisé qu’il avait refusé de publier les mémoires de Billy McFarland, indique DJMag.com.

Billy McFarland envisage donc d’auto-publier son livre avec l’argent qu’il gagnera grâce aux futures ventes, ce qui devrait permettre aussi selon lui de rembourser la grande somme d’argent qu’il doit à ses investisseurs et aux travailleurs locaux qui n’ont jamais été payés pour la préparation du festival.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également:

Galerie photo Osheaga 2018: toutes nos photos Voyez les images