Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un futur papa meurt dans l'explosion de l'appareil qui devait révéler le sexe de son bébé

La fête a tourné au cauchemar alors que le père a été tué et son frère grièvement blessé.

Les préparatifs pour une célébration destinée à dévoiler le sexe d’un bébé (gender reveal party) ont tristement mené à un décès, dimanche, aux États-Unis.

Le mécanicien et futur papa Christopher Pekny, 28 ans, a perdu la vie après qu’un appareil qu’il construisait en prévision de la fête a explosé dans sa maison , au nord de l’État de New York. Son jeune frère Michael, 27 ans, était présent et a subi une grave blessure au genou, a rapporté The Hill.

S’adressant au New York Times, leur frère aîné Peter a qualifié l’explosion du «plus effrayant des accidents bizarres» qu’il puisse imaginer.

Une enquête est toujours en cours, mais un state trooper de l’État de New York, Steven Nevel, a indiqué que l’appareil défectueux était un prototype qui devait mener à la création de la vraie machine. À la fin de la fête, une explosion bleue devait révéler que Pekny et sa conjointe attendaient un petit garçon, ce que le futur papa avait appris en décembre dernier.

«Ce n’était pas censé nuire à qui que ce soit », a déclaré Nevel à NBC. «C’était une machine sans danger pour une fête qui a terriblement mal tourné.»

Cette mort est la deuxième ce mois-ci de ce type. Il s’agit du dernier accident en date où des personnes sont décédées de manière dramatique lors d’un gender reveal party.

Au cours de la publication de ces tragiques nouvelles, de nombreux médias ont souligné que la créatrice du concept de gender reveal party regrettait de l’avoir rendu populaire et que plusieurs personnes, en particulier dans les communautés trans, voyaient négativement la chose.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.