DIVERTISSEMENT
07/01/2021 10:24 EST

François Morency en deuil de sa mère

«La voir terminer sa vie esclave d’un cerveau qui ne fonctionnait plus nous brisait le coeur à chacune de nos visites...»

Facebook/François Morency

François Morency a annoncé le décès de sa mère Raymonde, ce jeudi 7 janvier, elle qui devait célébrer son 93e anniversaire dans quelques jours.

L’humoriste a tenu à préciser que sa mère n’était pas décédée des suites de la COVID-19, rendant d’ailleurs hommage au personnel du CHSLD où elle habitait depuis deux ans pour leur «gestion exceptionnelle» depuis le début de la pandémie.

«Son départ s’est fait en douceur, elle était entourée de ses enfants et de certains de ses petits-enfants», a confié le principal intéressé, qui croyait que sa mère ne survivrait pas très longtemps à la mort de son père, décédé il y a bientôt deux ans.

«La voir terminer sa vie esclave d’un cerveau qui ne fonctionnait plus nous brisait le coeur à chacune de nos visites.»

François Morency a évidemment poursuivi en rendant un vibrant hommage à la femme que sa mère était.

«Comme la majorité des femmes de son époque, ainsi que celles l’ayant précédée, ma mère a porté à bout de bras la gestion d’une famille [...] Vivre avec enthousiasme les réussites de ceux et celles qui l’entouraient, contribuer discrètement au succès de tous avec l’humilité du don de soi, avoir la sensibilité de voir ce qui va mal sans qu’on lui dise et la compassion de régler le problème sans en recevoir le mérite, tout cela en gérant une maisonnée pleine de monde avec l’efficacité d’une brigade de 10 personnes; tel est le c.v. de cette femme et de ses contemporaines», a-t-il souligné.

Pour François Morency, sa mère continuera de vivre à travers Rollande, son alter ego superbement interprété par Marie-Ginette Guay de la populaire série Discussions avec mes parents.

«Après avoir passé sa vie à être la première levée et la dernière couchée, après avoir passé tant de temps à se soucier des autres, elle peut maintenant se reposer et retourner se coller sur son chum», a-t-il conclu.