POLITIQUE
12/11/2020 13:18 EST | Actualisé 12/11/2020 14:12 EST

Québec pourrait fermer les écoles «pour une période bien définie»

François Legault a dit étudier divers scénarios, dont une prolongation du congé des Fêtes.

Devant la multiplication du nombre de classes fermées en raison d’éclosions de COVID-19, Québec étudie la possibilité de fermer les écoles «pour une période bien définie», a affirmé le premier ministre François Legault lors d’un point de presse jeudi.

Alors que La Presse rapportait jeudi matin que le gouvernement songeait à prolonger le congé des Fêtes, François Legault a affirmé que son gouvernement étudiait plusieurs scénarios. Il a par exemple évoqué la possibilité de fermer les écoles pour un mois pour les Fêtes, quitte à prolonger l’année scolaire en juin ou même en juillet.

La possibilité est évoquée alors que 324 classes supplémentaires ont été fermées au cours des deux derniers jours, a-t-il spécifié.

«Il n’y a rien de décidé, c’est pour ça que je vous avoue que je suis un peu en maudit ce matin de voir ça dans les médias», a-t-il lancé.

Le premier ministre n’a pas non plus exclu la possibilité d’ajouter des restrictions supplémentaires au cours des prochaines semaines, dans l’optique de «créer une marge de manoeuvre» pour donner un peu plus de liberté aux Québécois pendant la période des Fêtes. «Les prochaines semaines vont être tough», a-t-il admis.

Sans s’avancer sur les assouplissements qui pourraient être autorisés pour les partys de Noël, le premier ministre a encore une fois évoqué la possibilité de permettre certains rassemblements.

«On va essayer d’arriver ce qu’on appelle un Noël familial, adapté et en santé», a promis le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.

Au détour d’une question, François Legault en a aussi profité pour encourager tous les Québécois à «monter leur sapin» de Noël.

«Dans tous les cas, ça ferait du bien au moral de tout le monde. Montez le sapin!»

À VOIR: Décorer tôt pour Noël, est-ce que ça remonte vraiment le moral?