La fée des dents est un service essentiel, tranche Legault

Et elle est immunisée contre le coronavirus, la chanceuse!
François Legault avait un message très important pour les enfants (et leurs parents), mardi.
François Legault avait un message très important pour les enfants (et leurs parents), mardi.

La pandémie de COVID-19 a forcé tout le monde à faire de grands sacrifices. Mais le premier ministre Legault a tracé la ligne mardi après-midi: les enfants qui perdent une dent pendant le confinement n’auront pas à se priver de la visite de la fée des dents.

«Je me suis assuré que la fée des dents va maintenant être sur la liste des services essentiels», a expliqué François Legault lors de son point de presse quotidien.

Il répondait à une question de la petite Raphaëlle, 7 ans, qui lui a envoyé une vidéo pour le questionner sur l’épineux problème.

«M. Legault, est-ce que la fée des dents pourra quand même passer, même si on est en confinement?» s’interrogeait l’enfant dans la vidéo, qui a été diffusée à la fin du point de presse.

«Je veux rassurer tous les parents aussi, la fée des dents est immunisée contre le coronavirus», a-t-il ajouté, bon joueur. «Donc il n’y a pas de danger, la fée des dents va continuer à faire son travail.»

Le Québec emboîte ainsi le pas à la Nouvelle-Zélande, qui a annoncé lundi qu’elle ajoutait la fée des dents et le lapin de Pâques à la liste des travailleurs essentiels.

Au moment de publier ces lignes, la liste officielle des activités prioritaires autorisées à se poursuivre au Québec n’avait pas été mise à jour pour refléter ce décret du premier ministre. Mais ce n’est qu’une question de temps, on n’en doute pas!

Reste maintenant à savoir comment la fée des dents va se procurer de l’argent comptant, une denrée rare depuis le début de la crise sanitaire, puisqu’il peut devenir un vecteur de la COVID-19.

Penser aux plus petits

Si beaucoup d’attention a été accordée aux aînés depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs politiciens ont pris le temps de s’adresser directement aux enfants, dont la routine est aussi chamboulée depuis la fermeture des écoles.

Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a par exemple tenu un point de presse «interdit aux adultes», le 27 mars dernier sur les ondes du Canal SQUAT de Télé-Québec.

Il a répondu à des questions percutantes de ses plus jeunes participants comme «Quelle chanson chantez-vous quand vous vous lavez les mains?» (Un «secret» de famille, a-t-il répondu, comme quoi il n’y a pas que les journalistes adultes qui ont de la difficulté à avoir des réponses à leurs questions les plus personnelles aux politiciens.)

Le premier ministre Justin Trudeau et la directrice de la Santé publique du Canada, Theresa Tam, se sont aussi prêtés à un exercice similaire la semaine dernière.

La pandémie de COVID-19 et les chamboulements de leur routine peuvent causer beaucoup d’anxiété pour les enfants, comme pour leurs parents.

Si vous avez de la difficulté à trouver les mots justes pour expliquer la situation à vos enfants ou à gérer leurs petites et grandes déceptions, lisez les conseils de la psychologue clinicienne Geneviève Beaulieu-Pelletier ici.