POLITIQUE
17/08/2020 18:16 EDT

François Legault se fait offrir un masque qui permet de lire sur les lèvres

La «rencontre de courtoisie» s’est déroulée lundi midi dans les bureaux montréalais du premier ministre et visait à sensibiliser M. Legault aux besoins des personnes sourdes et malentendantes.

THE CANADIAN PRESS/HO, Emilie Nadeau, fournie par le cabinet du premier ministre du Quebec
Rosalie Taillefer-Simard a offert un masque avec une visière transparente au premier ministre François Legault. Le designer Jean Airoldi était présent à la rencontre. 

MONTRÉAL — Le premier ministre François Legault s’est vu remettre un masque avec une visière transparente au niveau de la bouche des mains de Rosalie Taillefer-Simard, la jeune femme qui s’est fait expulser d’une quincaillerie parce qu’elle portait un masque qui permet de lire sur les lèvres.

La «rencontre de courtoisie», à laquelle les médias ne pouvaient pas assister, s’est déroulée lundi midi dans les bureaux montréalais du premier ministre et visait à sensibiliser M. Legault aux besoins des personnes sourdes et malentendantes.

À la sortie de l’entretien, Rosalie Taillefer-Simard, la fille du chanteur René Simard et de l’animatrice Marie-Josée Taillefer, a lancé être «tellement contente».

«Il disait qu’il fallait faire quelque chose» étant donné que plusieurs élèves qui ont des problèmes d’audition retourneront à l’école dans quelques semaines et seront confrontés à des camarades et des enseignants qui seront masqués, a-t-elle raconté.

La jeune femme a également retenu que le premier ministre lui aurait dit qu’il essaiera de rendre les masques plus accessibles et plus acceptés de sorte que les enseignants soient autorisés à les porter.

«On a été touchés par son témoignage il y a quelques semaines», a expliqué Ewan Sauves, l’attaché de presse du premier ministre, lors d’une conversation avec La Presse Canadienne.

L’histoire de Mme Taillefer-Simard avait fait grand bruit à la fin juillet lorsqu’elle s’était vu montrer la porte d’un commerce où elle était entrée avec un masque avec une partie transparente en plastique souple au niveau de la bouche. La vidéo racontant sa mésaventure a été visionnée 1,2 million de fois sur Facebook à ce jour et a indigné les Québécois.

Rosalie Taillefer-Simard s’est depuis associée avec le designer Jean Airoldi  qui a également pris part à la rencontre avec le premier ministre — et a lancé la semaine dernière une nouvelle collection de masques transparents au niveau de la bouche.

Mme Taillefer-Simard estime que «tout le monde» devrait porter un masque avec fenêtre, ce qui permettrait de voir leur sourire et d’aider les malentendants qui ont besoin de lire sur les lèvres.

Bien que plusieurs d’entre eux entendent grâce à des implants cochléaires, le masque transparent permet de «confirmer» ce qui est entendu puisque que les masques et les plexiglas coupent le son.

La vie des personnes souffrant de problèmes d’audition est encore plus compliquée depuis que les autorités de santé publique ont commencé à recommander puis à exiger le port du couvre-visage.

L’accessibilité des masques avec une fenêtre transparente au niveau de la bouche et l’engagement social de la jeune femme font toute la différence, croit Jeanne Choquette, la présidente d’Audition Québec.

«C’est certain que comme Rosalie Taillefer-Simard est un nom connu, ça nous aide les personnes malentendantes parce que ça fait prendre conscience que ce type de masques existent et qu’il y en a sur le marché», a-t-elle expliqué.

Audition Québec dresse d’ailleurs sur son site web une liste de couturiers et commerçants qui fabriquent des masques barrière avec fenêtre transparente pour l’entourage des malentendants.

L’association fait campagne depuis des mois pour que les commerçants favorisent des solutions de rechange au port d’un masque opaque, notamment les plexiglas et les visières transparentes.

À VOIR AUSSI: La saison de la LCF est annulée

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!