DIVERTISSEMENT
19/05/2020 09:43 EDT

Francine Ruel aborde les difficultés de son fils itinérant en temps de pandémie

«Lui, il ne lit pas les journaux, il n’écoute pas la télé, il ne connaît pas les chiffres. Il est comme dans une ville où il n’y a plus personne...»

Karine Dufour via Radio-Canada

Francine Ruel a partagé une boisson chaude à distance avec Jean-Philippe Wauthier, ce lundi 18 mai, dans le cadre du segment Un café avec nos aînés de l’émission Bonsoir bonsoir!.

L’auteure et comédienne a d’abord expliqué que, comme elle écrivait plus qu’elle jouait désormais, le confinement n’avait pas tant chamboulé son quotidien, mais que l’inspiration n’était cependant pas toujours au rendez-vous ces jours-ci. Elle profite néanmoins du temps retrouvé pour s’adonner à des projets qu’elle n’aurait pas eu l’occasion de faire auparavant, comme faire du pain et cultiver un potager.

La principale intéressée a par la suite déploré la façon dont on aborde la situation des aînés en temps de pandémie par l’entremise de bilans statistiques, dressant alors un parallèle avec son fils, Étienne Allard, qui vit dans la rue, et pour qui les conditions sont aussi précaires.

«Ce que je trouve effrayant, c’est que toutes les personnes qui sont décédées, c’est un chiffre. Tant de pourcentage dans tel endroit, tant de morts dans tel endroit… Il faudrait donner la liste des noms. [...] Ces gens-là, qui ont eu une vie, qui ont été formidables, qui ont eu des métiers, qui ont été importants. Je suis très près de ça, parce que j’ai un fils qui vit dans la rue, et on les oublie aussi», a-t-elle expliqué.

Questionnée par Jean-Philippe Wauthier sur l’état de sa relation avec sa progéniture, Francine Ruel dit garder un bon contact avec ce dernier malgré la pandémie, mais la situation demeure difficile.

«Il a un téléphone, on se parle aux deux-trois jours. J’ai écrit une lettre dans La Presse il y a quelques semaines en disant: “Au secours, il y a tu quelqu’un?” a-t-elle déclaré. Mon propre fils me dit: ”⁣Je ne peux pas manger, je veux bien quêter, mais il n’y a personne dans les rues. Quand j’ai un peu de sous, dans les restaurants, ils ne prennent pas nos sous”.»

«Lui, il ne lit pas les journaux, il n’écoute pas la télé, il ne connaît pas les chiffres. Il est comme dans une ville où il n’y a plus personne. J’espère qu’il va trouver ce qu’il cherche, parce que c’est ça qu’il fait.»

En septembre dernier, Francine Ruel avait offert une entrevue bouleversante à Tout le monde en parle, durant laquelle elle avait fait état de sa relation difficile avec son fils, avec qui elle avait alors perdu tout contact pendant plusieurs mois.

Bonsoir bonsoir! est diffusée du lundi au jeudi à 21h, sur les ondes d’ICI Télé.

À voir également: