NOUVELLES
25/03/2020 15:51 EDT

La forte demande ralentit les livraisons des épiciers

La porte-parole de Metro, Marie-Claude Bacon, a entre autres indiqué que le trafic sur le site web de ses épiciers avait doublé.

THE CANADIAN PRESS/Doug Ives
Les épiciers connaissent un afflux de demandes de livraison, ce qui entraîne des temps d'attente plus longs que la normale, car les autorités sanitaires et gouvernementales exhortent les gens à pratiquer la distanciation sociale au milieu de l'épidémie de COVID-19.

Les épiciers et les services tiers connaissent une hausse de la demande pour leurs livraisons, ce qui entraîne des périodes d’attente plus longues que la normale, en cette période de pandémie pendant laquelle les autorités sanitaires et gouvernementales exhortent les gens à pratiquer l’isolement social.

Instacart, une entreprise californienne qui livre des produits d’épicerie dans certaine villes de 11 provinces et territoires du Canada, affirme que son volume de commandes a augmenté de plus de 150 % au cours des dernières semaines, alors que s’est accentuée l’épidémie de COVID-19.

La société a précisé qu’elle embaucherait 300 000 acheteurs supplémentaires au cours des trois prochains mois, afin de répondre à la demande.

La porte-parole de Metro, Marie-Claude Bacon, a pour sa part indiqué que le trafic sur le site web de ses épiciers avait doublé et que la demande pour la livraison et le ramassage en magasin était supérieure à la capacité de l’entreprise.

Les clients sont confrontés à de longs retards dans le traitement de leurs commandes, a-t-elle indiqué, et la société demande à ceux qui sont capables de se déplacer dans les magasins pour faire leurs achats.

Les Compagnies Loblaw, qui exploitent l’enseigne Provigo au Québec, et Empire, le propriétaire des chaînes Sobeys et IGA, n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

À VOIR AUSSI: COVID-19: les lingettes désinfectantes ne vont pas dans les toilettes