DIVERTISSEMENT
09/04/2020 21:13 EDT | Actualisé 10/04/2020 07:40 EDT

«L'amour est dans le pré»: le parcours inutile de Hugues

«Je suis mal par rapport à ça. Je sais que j’ai tendance à faire des erreurs. Je peux agir en trou de cul...»

V

V a fait beaucoup de bruit tout au long de la semaine précédant la diffusion de l’ultime épisode de cette huitième saison de L’amour est dans le pré.

Nous savions déjà que Hugues avait trouvé l’amour, mais auprès d’une autre femme, et qu’il avait contourné les règles de la téléréalité pour pouvoir faire évoluer cette relation.

L’animatrice Marie-Ève Janvier a même effectué une sortie publique pour inciter les gens à demeurer respectueux sur les réseaux sociaux une fois la saison terminée.

«Rappelle-toi que c’est important de rester gentil et poli dans tes commentaires. En ces temps de crise, d’incertitude et d’angoisse pour plusieurs d’entre nous, il ne faut pas céder à la méchanceté gratuite sur les réseaux sociaux», a-t-elle déclaré par l’entremise de son compte Instagram.

Bref, nous pouvions nous attendre à une finale mouvementée. Si Hugues fut, certes, confrontée sur ses agissements deux fois plutôt qu’une, le ton est demeuré étonnamment calme. Mais le malaise était néanmoins palpable...

L’amour était presque dans le pré...

La production a évidemment gardé le meilleur pour la fin, alors que Hugues a dû rendre des comptes et tenter d’expliquer, voire de justifier, les décisions qu’il a prises tout au long de son parcours à Maryska - et au public par la même occasion.

L’agriculteur le plus controversé de la saison a d’abord confirmé qu’il avait rencontré quelqu’un en dehors de l’aventure, ou presque (nous y reviendrons). Une femme qu’il a fréquentée à l’insu de la production, entre les épisodes de la ferme et celui des visites en ville. Le principal intéressé a jugé que la complicité avec cette personne s’était mieux développée qu’avec Maryska.

Pour Maryska, Hugues aurait tout simplement dû être honnête avec elle et Chloé, plutôt que de jouer dans trois plates-bandes en même temps.

«C’est une chose l’émission. Tu vas voir l’une, tu vas voir l’autre, mais il reste que c’est du monde qui s’attache quand même, a lancé Maryska, en pleurs. C’est avec des sentiments que tu joues. Je ne comprends pas comment tu as agi. J’ai l’impression que tu ne réfléchissais pas. Tu faisais juste vivre le moment [...] Mais tu n’assumais pas ce que tu disais.»

«Tu as vu deux filles en même temps, c’est sûr que ce n’est pas le fun pour moi. Et ce n’est pas le fun pour l’autre fille non plus. C’est jouer avec les gens [...] Tout ce que tu as pu me dire, je n’y crois même pas. C’est toi comme humain qui m’a déçue.»

«Je feel un peu cheap depuis le début de l’aventure, et je m’en veux de l’avoir déçue. Je suis mal par rapport à ça. Je sais que j’ai tendance à faire des erreurs. Je peux agir en trou de cul», a admis Hugues par la suite.

V
Véronique, la nouvelle flamme d'Hugues

Pourquoi être resté?

Marie-Ève Janvier a ensuite rencontré l’agriculteur pour tenter d’obtenir plus d’explications. Et même si l’animatrice a su garder son sang-froid, nous sentions tout au long de la discussion qu’elle travaillait fort pour demeurer en contrôle, tout en cherchant à lui faire prendre conscience de son manque de jugement, et d’empathie.

Hugues a alors révélé qu’il fréquentait depuis le mois de décembre Véronique, une candidate qui ne fut pas retenue pour la présente saison de L’amour est dans le pré.

«J’ai été attiré par un des portraits. Il y avait une fille qui restait pas loin de chez moi, et j’ai eu de l’intérêt pour elle. J’ai senti que si je n’allais pas voir qui était cette fille-là, je passerais peut-être à côté de quelque chose», a expliqué celui qui a ainsi ignoré les clauses de son contrat avant même que ne débute le tournage de la saison.

Marie-Ève Janvier a alors tenté de savoir s’il avait au moins réalisé le mal qu’il avait pu faire à Chloé et à Maryska en jouant avec leurs sentiments de cette façon.

Car effectivement, la meilleure option pour Hugues aurait été de ne pas prendre part à l’aventure pour pouvoir faire plus ample connaissance avec Véronique... loin des caméras.

«J’ai des remords. Les filles, je les ai blessées, elles avaient des émotions [...] J’aurais juste dû tirer la plogue. Aujourd’hui, je le regrette, je trouve ça dommage de leur avoir fait de la peine. Mais la vie continue», a-t-il déclaré.

Hugues a ensuite expliqué que son couple tenait le coup, car Véronique voyait bien qu’il n’était pas le même Hugues que celui de L’amour est dans le pré, et que cette dernière avait su passer à autre chose.

«Je vous souhaite sincèrement du bonheur. Et pour Chloé et Maryska aussi, et pour toutes les filles qui se retrouvent dans cette situation», a conclu Marie-Ève Janvier, pesant bien chacun de ses mots.

Il y aura certainement plusieurs leçons à tirer de cette saison pour la production, mais également pour les futurs candidats et prétendants. Ironiquement, nous aurons eu droit cette année à deux parcours totalement opposés.

Nicolas aura jeté son dévolu très rapidement sur Louise, jouant franc-jeu avec les autres prétendantes afin de pouvoir concentrer toutes ses énergies et toute son attention sur le développement d’une seule et unique relation.

Et le couple chouchou des Québécois est toujours ensemble, plus heureux que jamais.

Pour sa part, Hugues s’est retrouvé à jouer un jeu pour lequel il n’avait finalement aucun intérêt, le corps et l’esprit n’étant tout simplement pas à la même place.

Il y a d’un côté Nicolas, qui ne voulait pas perdre son temps, et de l’autre Hugues, qui a fait perdre celui de tout le monde, y compris le sien.

Si tout se passe bien, la neuvième saison de L’amour est dans le pré sera diffusée à compter de janvier 2021, sur les ondes de V.

À voir également: