DIVERTISSEMENT
23/06/2019 19:11 EDT | Actualisé 25/06/2019 07:05 EDT

La 185e Fête nationale est placée sous le thème «Un monde de traditions»

«À peu près tout ce qui bouge comme artiste au Québec travaille les 23 et 24 juin» - Etienne-Alexis Boucher, président du MNQ

CGinspiration via Getty Images

Les célébrations de la Fête nationale du Québec s’étendent de dimanche à lundi, aux quatre coins de la province, sous le thème «Un monde de traditions».

«C’est grâce à [ces traditions] que le Québec est ce qu’il est aujourd’hui», explique Etienne-Alexis Boucher, président du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ), l’organisation responsable des festivités.

«La nation québécoise est une nation riche, dont le corpus culturel est enrichi par des gens qui viennent de partout dans le monde, qui nous apportent leurs traditions», fait-il valoir, citant en exemple les raquettes employées par les peuples autochtones et les danses traditionnelles d’origine irlandaise.

Fondé en 1947, le MNQ coordonne les festivités au nom du gouvernement du Québec depuis 1984. En cette 185e fête nationale, il s’est vu accorder un budget de 4,1 millions $.

Ce sont vraiment des célébrations d’une envergure inégalée au Québec.Etienne-Alexis Boucher, président du MNQ

 Sur les plaines d’Abraham, dimanche, Ariane Moffatt et Pierre Lapointe assureront l’animation du traditionnel «Grand spectacle de la Fête nationale dans la Capitale», qui sera diffusé sur les ondes de Télé-Québec et dont la première partie sera assurée par la rappeuse Sarahmée.

Parmi ses autres têtes d’affiche figurent Loud, Cœur de pirate, Yann Perreau, Martine St-Clair, Marc Dupré, France D’Amour, Alex Nevsky, Brigitte Boisjoli, Ludovick Bourgeois, Le Vent du Nord, et Geneviève Jodoin.

«À peu près tout ce qui bouge comme artiste au Québec travaille les 23 et 24 juin, raille M. Boucher. Et il n’y a pas juste à Québec sur les plaines ou dans la région de la Capitale-Nationale où on célèbre.»

 La programmation compte environ 6500 activités réparties sur près de 700 sites de fêtes, où sont attendus plus de 2,5 millions de festivaliers.

«Nos organisateurs ont été fidèles à leur réputation et nous ont organisé une panoplie d’activités qui s’adressent à toutes sortes de clientèles, renchérit le président du MNQ, qui souligne la contribution de quelque 15 000 bénévoles. On est convaincus que chacun et chacune des Québécoises et des Québécois y trouvera son compte.»

Parmi les nouveautés de cette année: un virage vert de l’organisation qui réalisera notamment sa tournée régionale à bord de véhicules électriques, encouragera le covoiturage par l’entremise d’Amigo Express, fera tirer des cartes de transport en commun et emploiera des verres réutilisables sur le site des plaines d’Abraham.

Nouvel endroit à Montréal

Du côté de Montréal, le grand spectacle déménage au nouvel Espace 67, au parc Jean-Drapeau. Guillaume Lemay-Thivierge, Marie Michèle Desrosiers, FouKi, Éric Lapointe, Koriass, Mariana Mazza et Philippe Brach figurent notamment à l’affiche du concert qui se déroulera dimanche à compter de 21h.

Quant au Grand Défilé, il s’élancera lundi vers 20 h 15 sur la rue Saint-Denis, à l’intersection de la rue Boucher, sur le Plateau Mont-Royal, pour se clore à la rue Cherrier. Huit «Grandes Figures» seront honorées, dont les cofondateurs de Montréal, Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve, le dramaturge Michel Tremblay et l’auteur-compositeur interprète Leonard Cohen.