OPINION
27/06/2019 15:42 EDT

Festival de Jazz, Osheaga, FEQ: éteignez vos cellulaires!

C'est l’été et donc, la saison des festivals au Québec. Saviez-vous qu'utiliser votre cellulaire pourrait gâcher votre expérience et celle des autres?

Mint Images via Getty Images
Laissez vos téléphones à la maison cet été!

C'est l’été et donc, la saison des festivals. À Montréal, les Francofolies s'achèvent, puis ce sera le Jazz, Osheaga, le Festival d'été de Québec (FEQ), et tutti quanti.

Ces événements publics nous permettent de nous évader du quotidien. Qu’il s’agisse d’un moment passé en plein air avec des amis à écouter de la musique, ou encore de goûter à la cuisine de rue lors d’un rendez-vous galant, les festivals font partie des événements prisés de la vie en société.

C’est avec leur téléphone portable bien à l’abri dans leur poche que de nombreux amateurs se donnent rendez-vous à leur festival préféré. Mais la plupart des gens ne se rendent pas compte de l’impact de ce geste sur leur expérience – pour le mieux ou pour le pire.

Nous en sommes venus à considérer nos portables comme partie intégrante de notre quotidien, et nous sommes nombreux à penser ne pas pouvoir s’en passer pendant une journée. Ils nous permettent d’organiser notre travail et notre vie de famille, et à rester en contact avec nos amis. Bien des gens se sentent davantage en sécurité s’ils l’ont sur eux.

Mais peu s’interrogent sur l’impact de cet appareil sur notre vécu. L’étude récente réalisée par notre équipe a révélé que l’usage des cellulaires empiète sur notre expérience du festival et peut avoir des répercussions négatives. Il faut peut-être s’interroger sur le rôle que tient notre téléphone intelligent dans nos souvenirs d’été.

Samuele Seguso / EyeEm via Getty Images
L’usage des cellulaires empiète sur notre expérience de festivals. 

Au cours des cinq dernières années, nous avons étudié le pourquoi et le comment de l’usage d’appareils mobiles durant les festivals. Nos conclusions permettent une réflexion sur les choix que nous faisons, et leur impact sur nos loisirs.

Les résultats de cette étude démontrent que l’usage que nous faisons de ces appareils au quotidien influence comment nous nous en servirons lors de la fréquentation d’un festival. Il se peut que certains ne soient pas gênés par l’ingérence de leur téléphone durant leur expérience festivalière, mais il est tout aussi possible que cette habitude conditionne ce que nous nous attendons à vivre lors de ces événements.

Partir de chez soi sans son téléphone?

Certains évitent délibérément l’usage du téléphone lorsqu’ils assistent à des événements, de façon à participer pleinement à l’expérience festivalière. D’autres cependant se sentent mal à l’aise à l’idée de partir de chez eux sans téléphone, et si leurs piles se déchargent en cours de route, ils se retrouvent déçus de l’occasion ratée de prendre des photos et de rester en contact avec leurs amis via des messages-textes.

Les entrevues de spectateurs à ces événements révèlent que la présence d’autres festivaliers peut déclencher l’usage du téléphone. Ces spectateurs ont décrit comment ils se sont soudain sentis contraints d’utiliser leur téléphone alors qu’ils étaient assis près d’amis occupés à envoyer des messages-textes ou bien à mener des recherches sur Internet. Cet « effet miroir » relève d’un comportement bien connu des gens en situation sociale.

Flashpop via Getty Images
La présence d’autres festivaliers peut déclencher l’usage du téléphone.

L’étude démontre que lorsque nous décidons d’utiliser notre téléphone pour vérifier nos courriels de travail, pour voir ce que font les enfants, ou pour tout autre activité sans rapport avec le festival, le plaisir que nous retirons de l’événement tend à baisser. Si par contre les appareils sont utilisés dans le contexte du festival, afin de vérifier sa programmation, la carte des lieux, ou même contacter des amis que nous désirons rencontrer sur place, il n’y a pas de baisse du plaisir éprouvé.

Le moment est-il donc venu de se débarrasser de nos téléphones? Nous savons qu’ils nous offrent quelque chose que nous chérissons, mais il y a un prix à payer. Ce qu’il est important de retenir, c’est que nous devons faire preuve de discernement dans l’intégration des portables dans nos vies.

Des astuces pour moins vous servir de votre téléphone

Lorsque, cet été, vous irez flâner à la foire de votre quartier, ou bien vous dirigerez vers votre festival de musique préféré, envisagez l’option de vous séparer de votre compagnon mobile. S’il vous semble que ses avantages soient plus importants que ses inconvénients, voici quelques gestes simples qui vous permettront de demeurer engagé dans votre expérience festivalière et de ne pas être distrait par votre portable.

Débranchez-vous du travail

Éteignez les notifications de manière sélective. Si cela peut valoir la peine de recevoir les messages-textes d’amis que vous désirez rencontrer pour profiter de l’événement ensemble, cela n’est pas nécessaire de recevoir un courriel de votre patron insatisfait de votre travail.

Dissimulez les applications dont vous n’avez pas besoin

Réorganisez vos écrans. S’il est utile de conserver votre billet ainsi que la programmation du festival à portée de main, les autres applications risquent de vous attirer vers votre téléphone plutôt que de profiter du festival. Mettez donc les applications dont vous avez besoin sur l‘écran principal, et cachez les autres sur les écrans suivants.

Évitez de publier instantanément sur les réseaux sociaux

Retenez-vous avant de publier sur les médias sociaux. C’est amusant de partager avec votre réseau, mais songez à attendre votre retour à la maison. Attendre de partager les souvenirs enregistrés sur le téléphone vous permet de réfléchir à la journée écoulée et vous évite d’être distrait par les commentaires des autres durant l’événement.

Envisagez de ne publier aucune photo de l'événement. Vous pourriez vous apercevoir que cela aboutit à plus d'échanges lorsqu'on vous demande de raconter votre week-end ou votre été. Souvent, lorsque les gens ont déjà regardé vos publications, ils supposent qu'ils savent déjà comment s'est déroulé votre week-end, et de ce fait vous privent de la possibilité de partager vos souvenirs.

Allouez des plages horaires pour le téléphone

Donnez-vous du temps. Plutôt que de vérifier votre téléphone dès que l’envie vous en prend, envisagez de limiter son usage à des plages horaires ou des endroits précis. Certains artistes utilisent d’ailleurs un service de blocage comme Yondr afin de bloquer l’usage des téléphones, obligeant ainsi leurs fans à quitter le spectacle s’ils tiennent à vérifier leur appareil.

Dans une discussion autour de son livre “How to Break up with your Phone”, la journaliste Catherine Price souligne le fait que nos vies sont ce qui mérite le plus notre attention. À quoi désirez-vous prêter attention lors de votre prochain festival? La Conversation

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.