NOUVELLES
20/05/2019 17:13 EDT | Actualisé 20/05/2019 17:16 EDT

Une femme trans battue le mois dernier trouvée morte par balle

Muhlaysia Booker, 23 ans, trouvée morte à Dallas, est au moins la quatrième personne trans aux États-Unis — toutes des femmes noires — à être tuée cette année.

Une femme trans du Texas, qui avait été violemment battue par une foule le mois dernier lors d’un présumé crime haineux, a été trouvée tuée par balle le week-end dernier, informe la police de Dallas.

Des policiers ont trouvé Muhlaysia Booker, 23 ans, couchée à plat ventre sur une rue de East Dallas tôt samedi, ont dévoilé les forces policières lors d’une conférence de presse dimanche. Elle était morte à l’arrivée des policiers.

Les enquêteurs n’ont aucun suspect ni piste, et n’avaient pas assez d’information pour déterminer si le meurtre de Booker était motivé par la haine.

Le maire de Dallas, Mike Rawlings, a pleuré la mort de Booker dans un tweet dimanche, et a demandé aux personnes qui aurait quelconque information sur cet homicide de contacter les forces de l’ordre.

Le 12 avril dernier, Booker a été attaquée violemment dans un bloc appartement. La police considère ce geste comme un acte de violence commise par une foule après que Booker eut été impliquée dans un accident de la route mineur. Les personnes impliquées l’ont frappée à coups de pied et de poings, selon la police, et un homme plus tard identifié comme étant Edward Thomas l’a battue au point de lui faire perdre conscience. Il a été accusé de voies de fait graves.

Booker avait alors subi une fracture du visage et d’autres blessures. Elle avait affirmé à la police qu’elle avait entendu des insultes homophobes de la foule. La police a classé l’incident en tant que possible crime haineux.

Des témoins avaient enregistré des vidéos de la scène qui sont vite devenues virales.

Les personnes trans, particulièrement les femmes de couleur, font face à des taux disproportionnés de violence aux États-Unis. Booker est au moins la quatrième personne trans aux États-Unis à être tuée cette année, selon la Human Rights Campaign. Elles étaient toutes des femmes noires.

La semaine dernière, Claire Legato, une femme trans noire de Cleveland, a été tuée après avoir reçu une balle dans la tête.

Selon un rapport de Human Rights Campaign l’an dernier, au moins 128 personnes trans ont été tuées aux États-Unis entre 2013 et 2018. Près de 90% d’entre elles étaient des femmes de couleurs, et environ 70% étaient des femmes noires. Près des deux tiers des personnes trans tuées durant cette période l’ont été par arme à feu.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.