BIEN-ÊTRE
11/10/2019 12:16 EDT | Actualisé 11/10/2019 12:18 EDT

Plus de «truckeuses» sur la route, prévoit l'industrie

Le but est d'avoir 4000 camionneuses d'ici 2021.

RCarner via Getty Images

MONTRÉAL — L’industrie du camionnage, qui s’est donné comme objectif de doubler la proportion de femmes camionneuses d’ici 2021, commence cet automne à déployer ses différents outils pour y parvenir.

L’industrie comptait 4% de femmes en 2018; elle veut atteindre 10% en 2021. Elle passerait ainsi de 1600 à 4000 conductrices de camion.

Le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de l’industrie du transport routier, aussi appelé Camo-Route, vient de déployer plusieurs moyens pour atteindre l’objectif.

Entre autres, il crée un premier groupe de 20 entreprises qui seront plus spécifiquement accompagnées pour adopter des mesures en ce sens. Elles devront poser un diagnostic sur leur gestion des ressources humaines, identifier les moyens de rehausser la proportion de femmes et les mettre en oeuvre, a expliqué au cours d’une entrevue vendredi Bernard Boulé, directeur général de Camo-Route.

De même, une vidéo a été réalisée avec le témoignage de femmes qui sont déjà dans l’industrie ou d’étudiantes qui expliquent leur choix. Elles peuvent ainsi servir de modèle aux intéressées. 

De plus, deux camions-écoles de 53 pieds sillonneront les routes du Québec avec le message «deviens conductrice de camion», a noté M. Boulé.