NOUVELLES
09/05/2020 10:05 EDT

Le fédéral rejette 8 millions de masques d'un fournisseur montréalais

Ces articles fabriqués en Chine ont échoué à respecter les normes de spécification.

Daria Nipot via Getty Images

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a suspendu les envois de masques N95 d’un fournisseur montréalais après qu’environ huit millions de ces articles fabriqués en Chine eurent échoué à respecter les normes de spécification.

Le cabinet de la ministre de l’Approvisionnement Anita Anand a déclaré que sur les près de 11 millions de masques reçus du distributeur, environ un million seulement répondaient aux normes fédérales. Pas moins de 1,6 million de masques font encore l’objet de tests.

Les masques N95 utilisés pour protéger contre la COVID-19 sont ainsi nommés, car ils sont censés filtrer 95 % des petites particules.

Le ministère affirme qu’aucun des huit millions de masques non conformes aux normes fédérales n’a été distribué à des fins médicales, bien qu’une évaluation soit en cours pour d’autres utilisations.

Il a refusé d’identifier le distributeur, faisant valoir des discussions en cours sur un remboursement ou des rabais — ou ces deux options —, pour les masques en question.

Plus tôt cette semaine, l’ambassade de Chine à Ottawa avait déclaré qu’un million de masques N95 défectueux arrivés au Canada en provenance de Chine le mois dernier étaient le résultat d’un problème «contractuel» qui avait depuis été résolu.

Le Canada n’a toutefois fait aucun commentaire sur la question avant vendredi.

Le gouvernement affirme avoir conclu des contrats avec plusieurs fournisseurs pour un total d’environ 135,5 millions de masques.

Selon les informations disponibles, le Canada a reçu 23 avions remplis d’équipements de protection individuelle et de fournitures médicales, dont plus de 33 millions masques chirurgicaux.

«Nous travaillons avec une gamme de fournisseurs et de distributeurs, et nous avons des processus solides en vigueur pour garantir que les fournitures que nous recevons répondent à toutes les normes requises», a déclaré le bureau de Mme Anand.

En particulier, l’Agence de la santé publique du Canada «effectue des tests rigoureux sur les articles tels que les masques avant leur distribution dans les provinces et les territoires».

La grande majorité des produits reçus ont répondu aux normes d’utilisation de l’agence, a-t-on ajouté.

Le bureau de Mme Anand a affirmé que bien que le Canada continue de recevoir d’importantes expéditions d’équipement de protection de fabricants internationaux, il reçoit également des commandes de fabricants canadiens de blouses, de masques faciaux et de désinfectant pour les mains, entre autres produits.

Cela comprend une entente avec Medicom, établie à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal, pour la production de 20 millions de masques respiratoires N95 et de 24 millions de masques chirurgicaux par année pour les 10 prochaines années, à compter de cet été.

À VOIR AUSSI: Le sport amateur recevra une aide de 72 millions $