Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le FBI enquêtera sur des appels robotisés demandant de ne pas voter

Ces «robocalls» ont été signalés dans plusieurs États, dont New York, la Caroline du Nord, le Michigan, le Nebraska et le Kansas.

Le FBI a lancé une enquête à la suite de signalements d’appels robotisés encourageant les citoyens à rester à la maison et à ne pas se rendre aux urnes, a indiqué une source au département de la Sécurité intérieure («Homeland Security») à Reuters mardi.

Ces appels ont été signalés dans différents États, dont New York, la Caroline du Nord, le Michigan, le Nebraska et le Kansas.

«Ces tentatives d’empêcher les citoyens d’exercer leur droit de vote sont décourageantes, dérangeantes et inacceptables», a dénoncé la procureure générale de l’État de New York, Letitia James, dans un communiqué annonçant que son bureau allait enquêter sur cette affaire. Elle a également averti que «quiconque tente de nuire à ce droit sera tenu responsable dans la pleine mesure où la loi le permet».

La procureure générale du Michigan Dana Nessel a indiqué que certains appels reçus par des résidents de la ville de Flint leur suggéraient de remettre leur vote à demain en raison de longues files d’attentes aux urnes.

«Évidemment, ceci est FAUX, il s’agit d’un effort pour réduire le vote. Pas de longues files aujourd’hui et c’est la dernière journée pour voter. Ne croyez pas les mensonges!» a tweeté Nessel.

Les résidents de multiples États avaient déjà rapporté de tels appels avant la journée de l’élection. À New York, la procureure générale a fait savoir que son bureau avait émis des assignations à comparaître plus tôt cette semaine pour enquêter sur la source de ces appels.

Dans une déclaration au HuffPost, un porte-parole du FBI a encouragé les électeurs «à vérifier toute information électorale et de vote qu’ils pourraient recevoir par l’intermédiaire de leurs responsables électoraux locaux».

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.