NOUVELLES
15/07/2020 20:03 EDT

Il faut «absolument qu'il y ait plus de discipline dans les bars», dit Legault

M. Legault a répété que son gouvernement allait surveiller de très près la situation dans les débits de boisson de la province.

THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
Quebec Premier Francois Legault speaks during a news conference in Montreal, Monday, July 13, 2020, as the COVID-19 pandemic continues in Canada and around the world.

De passage à Rivière-du-Loup, le premier ministre du Québec François Legault a déclaré qu’il fallait «absolument qu’il y ait plus de discipline dans les bars».

M. Legault a répété que son gouvernement allait surveiller de très près la situation dans les débits de boisson de la province. Il a indiqué que les employés de 35 bars sur 36 visités dans les derniers jours par la Santé publique ne portaient pas l’équipement de protection individuelle requis dans la région du Bas-Saint-Laurent.

En point de presse, le premier ministre a surtout parlé du dépistage de la COVID-19. Il a déploré les délais d’attente à Montréal et a indiqué que la Santé publique allait corriger le tir.

Dans les derniers jours, la Santé publique a exhorté la clientèle des bars à se faire dépister en raison de la propagation du virus dans certains établissements de la métropole.

Dans la foulée de cet appel, la fréquentation de certaines cliniques de dépistage comme celle de l’Hôtel-Dieu de Montréal a été si forte que certaines personnes ont fait la queue dehors pendant plusieurs heures.

Une situation qu’a déplorée la mairesse de Montréal lors d’un point de presse mercredi.

«Je suis heureuse, je suis touchée que les Montréalais et Montréalaises répondent en si grand nombre, c’est une bonne nouvelle, mais qu’on les fasse attendre 4 ou 5 heures, ce n’est pas acceptable», a déclaré Valérie Plante.

Le premier ministre Legault juge également la situation inacceptable et réitère que la répartition de la capacité de dépistage doit être corrigée: «On a une offre de service qui devrait être capable de prendre facilement et sans trop d’attente 16 000 clients par jour. Or, on a à peu près 10 000 clients par jour et il y a de longues attentes. De toute évidence, notre offre n’est pas située aux bons endroits.»

Le premier ministre a ajouté qu’il y avait une «nouvelle dynamique depuis quelques jours», en raison de l’appel de la Santé publique fait aux jeunes qui fréquentent les bars.

«Les bars sont peut-être concentrés à certains endroits où on n’a pas réussi encore à mettre suffisamment de capacité de faire des tests, on est en train d’ajuster ça et le docteur (Horacio) Arruda s’en occupe.»

À VOIR AUSSI: Le couvre-visage sera obligatoire dans les espaces intérieurs publics du Québec

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!