NOUVELLES
31/05/2019 13:10 EDT | Actualisé 31/05/2019 14:07 EDT

Une fausse infirmière a soigné des patients pendant 20 ans à Jonquière

Elle avait fourni le numéro du permis d’exercice d’une autre infirmière qui avait le même nom qu’elle.

Une fausse infirmière qui soignait des patients depuis 20 ans à l’hôpital de Jonquière vient d’être démasquée.

La femme a été congédiée il y a environ deux semaines par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean dont fait partie l’hôpital.

Pour réussir à être embauchée et à conserver son emploi pendant toutes ces années, elle avait fourni le numéro du permis d’exercice d’une autre infirmière qui avait le même nom qu’elle, a précisé le CIUSSS.

Son stratagème a été découvert il y a quelques semaines, lorsqu’elle s’est inscrite à une formation. Un responsable du CIUSSS s’est aperçu que le numéro de permis était associé à une infirmière dont l’âge ne correspondait pas au sien.

Elle a immédiatement été retirée de ses fonctions, suspendue pendant que le CIUSSS menait l’enquête, et a finalement été congédiée, a confirmé ce dernier.

Cette infirmière sans permis d’exercice avait malgré tout oeuvré dans plusieurs départements de l’hôpital, notamment dans celui fort névralgique de la chirurgie.

Réagissant à cette nouvelle, l’Ordre des infirmières s’est empressé de déclarer que ce genre de cas est “extrêmement rare”.

Dans un communiqué, il assure que des mécanismes de vérification sont mis à la disposition des établissements de santé en tout temps, notamment en ligne, 24 heures sur 24, pour vérifier si une personne est membre de l’OIIQ et en droit d’exercer la profession d’infirmière.

L’exercice illégal et l’usurpation de titre d’infirmière peuvent entraîner des amendes, avertit l’Ordre.

Il affirme être en train de compléter son enquête.

À voir également: