POLITIQUE
23/07/2020 14:48 EDT

Port du masque: les problèmes cardio-respiratoires ne justifient pas d'exemption, dit le Dr Arruda

Cette volte-face du Dr Arruda a fait bondir l'opposition officielle.

Graham Hughes/La Presse canadienne
Le 13 juillet, le Dr Horacio Arruda avait affirmé que des problèmes cardio-respiratoires pouvaient justifier une exemption au port du couvre-visage pour des personnes «d'un certain âge».

Les personnes souffrant de problèmes de santé cardio-respiratoires ne bénéficient pas d’une exemption au port obligatoire du couvre-visage dans les transports en commun et les lieux publics fermés, affirme le directeur national de santé publique dans une missive transmise au réseau de la santé cette semaine.

Lors du point de presse annonçant l’obligation du port du couvre-visage dans les lieux publics fermés, le 13 juillet, le Dr Horacio Arruda avait pourtant évoqué «des problèmes cardiaques ou respiratoires» lorsque les journalistes l’avaient questionné sur les conditions de santé pouvant justifier une exemption.

L’information avait été confirmée au HuffPost Québec par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) le 16 juillet.

Or, dans une missive envoyée au réseau de la santé lundi et relayée par le MSSS au HuffPost Québec, le Dr Arruda fait volte-face. Cet avis reflète la position du directeur national de santé publique sur les conditions pour lesquelles une exemption pourrait être accordée par un professionnel de la santé, par exemple.

Non seulement le Dr Arruda y affirme que les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou pulmonaires chroniques ne doivent pas être exemptées de porter le masque «en l’absence d’une autre condition qui le justifierait», mais il ajoute que celles-ci «figurent parmi celles pour lesquelles les bénéfices du port du masque ou du couvre-visage sont les plus élevés». 

Pour ces personnes, l’utilisation du masque de procédure est préférable à un couvre-visage en tissu, ajoute-t-il.

« Par ailleurs, nous tenons à affirmer que les personnes souffrant d’une condition chronique,
incluant les maladies cardiovasculaires et les maladies pulmonaires figurent parmi celles
pour lesquelles les bénéfices du port du masque ou du couvre-visage sont les plus élevés.
Pour cette raison, il n’est pas recommandé d’accorder une exemption de porter le masque
ou le couvre-visage à ces personnes en l’absence d’une autre condition qui le justifierait.
Il est aussi recommandé que ces personnes privilégient l’utilisation du masque de
procédure (masque médical) plutôt que du couvre-visage lorsque cela est possible.»
— Extrait de la lettre envoyée par le Dr Horacio Arruda au réseau de la santé le 20 juillet.

Plus cohérent

La nouvelle position du Dr Arruda et du MSSS cadre davantage avec celle de la Société canadienne de thoracologie, qui affirme depuis le début du mois de juin qu’il n’existe «aucune preuve que le port d’un masque ou d’une couverture faciale entraîne une poussée (exacerbation) d’une affection pulmonaire sous-jacente».

La Société, qui représente plus de 1000 professionnels de la santé et chercheurs travaillant dans le domaine de la santé respiratoire, estime également que le port du masque constitue une «protection supplémentaire» pour les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire sous-jacente.

Dans sa recommandation officielle sur le port du masque par le public, la Société concède néanmoins que «respirer à travers un masque demande plus d’effort», ce qui peut cause «une impression de manquer de souffle».

Elle suggère de collaborer avec un professionnel de la santé pour trouver des stratégies pour tolérer le masque pour des courtes périodes. Une recommandation reprise par le Dr Arruda.

Dans sa lettre, il recommande aux personnes qui ne bénéficient pas d’une exemption - comme celles souffrant de problèmes cardio-respiratoires -, mais qui peinent à porter le couvre-visage, d’essayer plusieurs modèles afin d’en trouver un qui leur convient.

Il suggère par ailleurs de «porte[r] le masque pendant de courtes périodes à la fois en faisant une autre activité pour vous adapter graduellement à l’utilisation du masque ou du couvre-visage».

Le cas échéant, les personnes ne bénéficiant pas d’une exemption doivent s’abstenir de visiter les lieux publics intérieurs.

D’autres conditions médicales peuvent justifier une exemption au port obligatoire du masque. Voici des exemples fournis par le MSSS:

  • Les personnes qui sont incapables de le mettre ou de le retirer par elles-mêmes en raison d’une incapacité physique;
  • Les personnes qui présentent une déformation faciale;
  • Les personnes qui ont un trouble cognitif, une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme qui ne sont pas en mesure de comprendre l’obligation ou pour lesquelles le port du masque ou du couvre-visage entraîne une désorganisation ou une détresse significative;
  • Les personnes qui présentent une affection cutanée sévère au niveau du visage ou des oreilles qui est aggravée significativement en raison du port du masque ou du couvre-visage;
  • Les personnes pour lesquelles le médecin traitant évalue que les risques associés au port du masque ou du couvre-visage surpassent les bénéfices individuels et collectifs de cette mesure. «L’inconfort ressenti ne peut être considéré comme un risque significatif», précise toutefois le Dr Arruda dans sa lettre.

L’opposition réclame plus de clarté

Les messages contradictoires envoyés par le Dr Arruda à peine à quelques jours d’intervalle font bondir l’opposition libérale à Québec.

Dans un message au HuffPost Québec, l’attachée de presse du cabinet de Dominique Anglade a dénoncé le manque de clarté dans les communications du gouvernement caquiste à propos de la COVID-19.

«Comment peut-on affirmer l’inverse de ce que l’on a dit en si peu de temps?»  s’est demandée Léa Carrière.

«Est-ce que c’est une volte-face, une erreur de communication ou encore un problème de gestion organisationnelle? Dans tous les cas, ce genre de déclaration doit cesser. Les Québécois sont en droit de recevoir des informations claires de la part de leur gouvernement», a-t-elle ajouté.

Trouvez des conseils pour nettoyer votre masque en tissu dans la vidéo ci-dessous: