DIVERTISSEMENT
01/02/2021 11:18 EST

Evan Rachel Wood allègue avoir été abusée par Marilyn Manson

Au moins cinq autres femmes ont également pris la parole, accusant le chanteur de violences sexuelles, physiques et psychologiques...

Scott Wintrow via Getty Images
Evan Rachel Wood et Marilyn Manson à New York, en septembre 2007.

L’actrice américaine Evan Rachel Wood a pris la parole sur Instagram, ce lundi 1er février, accusant son ex-conjoint Brian Warner, mieux connu sous le nom de Marilyn Manson, d’avoir abusé d’elle alors qu’ils étaient en couple.

«Il m’a pris sous son aile alors que j’étais adolescente, et il a horriblement abusé de moi pendant des années. On m’a lavé le cerveau et manipulée jusqu’à ce que je sois soumise», a-t-elle allégué.

«J’ai fini de vivre dans la peur des représailles, de la calomnie ou du chantage. Je prends la parole pour dénoncer cet homme dangereux, ainsi que toutes les industries qui l’ont soutenu, avant qu’il ne ruine d’autres vies. Je me tiens debout avec toutes les victimes qui ne seront plus jamais silencieuses.»

La star de la série Westworld et le chanteur ont été en couple entre 2007 et 2010. Ils s’étaient fiancés en 2010, avant de rompre quelques mois plus tard.

Evan Rachel Wood avait 18 ans lorsqu’elle a fait la connaissance de Brian Warner, qui était alors âgé de 36 ans.

Depuis la sortie d’Evan Rachel Wood, au moins cinq autres femmes, dont Ashley Walters, Sarah McNeillyAshley Lindsay Morgan et Gabriella, ont pris la parole sur les réseaux sociaux, alléguant avoir été victimes de violences sexuelles, physiques et psychologiques de la part de Marilyn Manson.

Evan Rachel Wood avait pris la parole devant le Congrès américain en 2018 afin d’appuyer un projet de loi visant à mieux protéger et encadrer les victimes de violences sexuelles aux États-Unis.

Elle avait alors déclaré avoir reçu un diagnostic de syndrome de stress post-traumatique à la suite des viols dont elle disait avoir été victime. Elle avait aussi confié avoir effectué deux tentatives de suicide, en plus d’avoir été internée dans un hôpital psychiatrique à la suite de ces événements, avant d’être prise en charge par des professionnels qui l’ont aidée à vivre avec ses traumatismes.

Elle n’avait jamais dévoilé publiquement le nom de son présumé agresseur.

Contacté par le HuffPost américain, les représentants de Marilyn Manson n’ont pas commenté ces allégations pour le moment.

L’entourage de l’artiste avait toutefois démenti des rumeurs similaires il y a quelques mois, après que l’actrice eut allégué avoir été agressée par un ex-conjoint, affirmant que cette dernière fréquentait d’autres hommes en marge de sa relation avec Marilyn Manson.

En 2018, le bureau du procureur de district du comté de Los Angeles avait refusé de faire suite à un rapport de police alléguant que Manson aurait été impliqué dans des crimes sexuels remontant à 2011, invoquant la prescription et l’absence de corroboration.