DIVERTISSEMENT
10/09/2019 14:16 EDT

Étienne Boulay signe une touchante réflexion sur la sobriété

«La dépendance, c’est sournois et insidieux. Il faut se rappeler à chaque jour d’où on vient...»

Instagram/etienneboulay22

Étienne Boulay s’est ouvert sur le parcours semé d’embûches qu’il a dû affronter pour venir à bout de ses problèmes de dépendance aux drogues et à l’alcool, ce lundi 9 septembre, lui qui, en janvier dernier, célébrait deux ans de sobriété.

Le principal intéressé a partagé par l’entremise de ses réseaux sociaux une photo datant de 2015, alors qu’il célébrait sa première année d’abstinence... lors de sa première tentative.

Première tentative, car il n’était pas parvenu à l’époque à se débarrasser complètement de ses démons.

«Très fier de mon cheminement, j’ai baissé mes gardes peu de temps après croyant que j’avais officiellement réussi à me débarrasser de mes démons pour de bon. Je ne me suis pas rendu à deux ans. J’ai rechuté et je n’ai pas été capable de me ramener jusqu’en janvier 2017», a-t-il confié.

La dépendance, c’est sournois et insidieux. Il faut se rappeler à chaque jour d’où on vient.Étienne Boulay

«On doit entretenir et apprécier le moment présent, on ne doit jamais oublier les moments sombres et, surtout, on doit avoir de la gratitude pour le chemin parcouru et ce que la vie nous offre.»

L’ancien joueur des Alouettes de Montréal conclut en rappelant à ceux et celles qui luttent présentement contre une dépendance qu’il y a toujours des solutions, «des outils incroyables et des gens dévoués» pour les aider.

Rappelons que la famille d’Étienne Boulay et de Maïka Desnoyers s’est récemment agrandie, le couple ayant accueilli en août dernier une petite fille nommée Livia. Le père de famille avait également partagé peu de temps avant l’heureux événement une autre réflexion sur sa paternité.

À voir également: