NOUVELLES
10/01/2020 12:18 EST | Actualisé 10/01/2020 19:51 EST

Les États-Unis attendent des réponses sur l'écrasement d'avion en Iran

Mike Pompeo a toutefois affirmé que les États-Unis pensent qu’il est probable que l’avion ait été touché par un missile iranien.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré que les États-Unis attendraient les résultats d’une enquête sur ce qui est arrivé au vol 752 d’Ukraine International Airlines avant de prendre les “mesures appropriées”.

M. Pompeo a affirmé lors d’une conférence de presse à Washington que les États-Unis pensent qu’il est probable que l’avion, qui transportait 57 citoyens canadiens, ait été touché par un missile iranien.

C’est la première fois qu’un haut fonctionnaire américain reconnaît publiquement ce que le premier ministre Justin Trudeau a déclaré jeudi: des renseignements indiquent qu’une frappe de missile iranienne serait la cause de la tragédie.

L’avion s’est écrasé tôt mercredi peu après son décollage à Téhéran et quelques heures seulement après que deux bases militaires en Irak, où des soldats américains étaient postés, eurent été touchées par des missiles balistiques iraniens.

M. Pompeo et le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, détaillaient les sanctions supplémentaires promises par le président Donald Trump plus tôt cette semaine contre le régime iranien en réponse à l’attaque en Irak, qui a été stimulée par la décision des États-Unis de viser le principal chef militaire iranien, le général Qassem Soleimani.

M. Pompeo a également précisé que les États-Unis avaient agi contre Qassem Soleimani pour empêcher ce qu’il a qualifié d’“attaque imminente” contre des installations américaines, y compris l’ambassade des États-Unis à Bagdad.

À voir: une vidéo semble soutenir la théorie du missile