POLITIQUE
27/03/2020 15:51 EDT | Actualisé 27/03/2020 17:10 EDT

La Ville de Montréal déclare l'état d'urgence sanitaire

L’état d’urgence local peut être déclaré en vertu de l’article 42 de la Loi sur la sécurité civile.

Paul Chiasson/The Canadian Press via AP
Des gens font la file à la clinique de dépistage située sur la place des Festivals.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur le territoire de l’agglomération montréalaise, vendredi à 16h, à la demande de la santé publique du Québec.

Elle a indiqué que Montréal n’était pas en confinement ni en quarantaine pour le moment. Si cela devait se produire, ce serait à la demande du gouvernement du Québec et de la santé publique. Ce serait fait «de façon ordonnée et organisée», a précisé Mme Plante.

L’état d’urgence local peut être déclaré en vertu de l’article 42 de la Loi sur la sécurité civile.

Cette mesure permet à Montréal de se donner des «pouvoirs exceptionnels» afin de faire face à la pandémie de la COVID-19. Mme Plante a entre autres dit que cela permettra à son administration d’augmenter ses ressources pour venir en aide aux itinérants.

L’état d’urgence donne aussi la possibilité de fermer les accès à l’île et d’imposer un couvre-feu. «Nous n’en sommes pas du tout là», a souligné la mairesse Plante.

Mme Plante a confirmé que la Ville a travaillé sur des scénarios de confinement total, «comme toutes les organisations sensées le font».

La situation des itinérants est précaire

Les places dans les refuges pour les personnes itinérantes ont été réduites. Des refuges temporaires et des centres de jour extérieurs où elles pourront se nourrir seront mis en place.

Avec les pouvoirs accrus, l’administration Plante pourra réquisitionner des locaux pour héberger des sans-abri et utiliser des fonds pour acheter des fournitures pour ces lieux.

La mairesse a pris ces moyens pour éviter que cette crise sanitaire ne devienne une crise humanitaire.

La directrice de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin, a affirmé que la transmission communautaire de la COVID-19 était bien présente sur l’île. Les nouvelles mesures de santé publique pour faire respecter les consignes d’isolement, de distanciation sociale et d’interdiction des rassemblements seront présentées samedi, a-t-elle fait savoir.

Finalement, Mme Plante a rappelé aux Montréalais qu’ils ont tous le devoir de respecter les consignes de santé publique et que les statistiques présentées dans les médias «sont réelles».

Plus tôt dans la journée, le premier ministre du Québec, François Legault, et le Dr Harruda ont indiqué que les régions de Montréal et de l’Estrie étaient des foyers importants de la COVID-19 au Québec. Lors de leur conférence de presse quotidienne, ils ont demandé aux Québécois d’éviter tout déplacement dans ces régions, à moins d’y habiter.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, en date de vendredi à 13h, il y a 2021 cas confirmés de COVID-19 au Québec, dont 971 à Montréal. 

Dix-huit personnes sont décédées des suites de la maladie dans la province. Vingt-neuf personnes sont maintenant guéries après avoir contracté le nouveau coronavirus.

Avec La Presse canadienne.

À VOIR ÉGALEMENT: