POLITIQUE
13/11/2019 18:58 EST

Environnement: QS invite les citoyens à appeler un élu caquiste

Les citoyens et militants avaient été invités il y a quelques semaines à écrire un courriel adressé à la députation caquiste, or maintenant Québec solidaire lance l’opération «Téléphone orange».

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Gabriel Nadeau-Dubois (photo d'archives)

QUÉBEC — Après la campagne de courriels, la campagne de téléphones: Québec solidaire (QS) veut ainsi accentuer la pression sur le gouvernement Legault pour qu’il combatte plus vigoureusement la crise climatique.  

Les citoyens et militants avaient été invités il y a quelques semaines à écrire un courriel adressé à la députation caquiste, or maintenant QS lance l’opération «Téléphone orange»: une référence à la couleur emblématique du parti, mais aussi une expression qui fait un clin d’oeil au «téléphone rouge», ce téléphone qui permettait aux dirigeants des deux superpuissances de communiquer en cas de crise majeure.

«Aux dernières nouvelles, le gouvernement Legault n’a pas changé ses orientations, il s’entête avec le troisième lien (le projet de nouveau lien routier entre Québec et Lévis), il s’entête à avoir un préjugé favorable au projet gazier non renouvelable de GNL Québec (au Saguenay)», a déploré le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, pour justifier la nouvelle phase de la campagne de sensibilisation.

«C’est une nouvelle étape, les gens nous ont dit qu’il y a une volonté d’être en action et ils cherchent des moyens de continuer à mettre de la pression» sur le gouvernement, a-t-il poursuivi, en entrevue avec La Presse canadienne mercredi.

«Appelez les député(e)s caquistes pour faire valoir votre mécontentement» peut-on lire sur la plate-forme «appuyez-quebecsolidaire.net».

Après avoir entré ses coordonnées, le citoyen recevra un appel qui le mettra en conférence téléphonique avec le bureau de député caquiste le plus près de chez lui. Sinon le système peut même mettre le requérant en contact direct avec le bureau du premier ministre François Legault.

«Demandez à parler directement au député ou à la députée que vous appelez», peut-on lire, et «si c’est impossible, parlez à un ou une attaché(e) politique».

La plateforme propose quelques messages précis. Par exemple, «dites que vous vous attendez à rapidement voir des actions concrètes permettant au Québec d’atteindre les cibles» de réduction des gaz à effet de serre; ou encore, «le gouvernement devrait s’opposer à des projets polluants comme le pipeline de GNL Québec ou la construction d’un troisième lien à Québec». 

Et enfin, «mentionnez que Québec solidaire a déposé un ultimatum au gouvernement pour agir sur la question environnementale (...).»

Pas moins de 5000 courriels ont été envoyés aux élus caquistes lors de la première phase de l’offensive de QS. Avec 75 élus caquistes, cela fait une moyenne de 66 courriels par député.

«Ça fait beaucoup de courriels par député, cela a été un grand succès», a conclu M. Nadeau-Dubois.

À VOIR AUSSI: Greta Thunberg rentre chez elle à bord d’un catamaran peu polluant