NOUVELLES
10/12/2019 10:50 EST | Actualisé 10/12/2019 12:51 EST

L'entraîneur Jim Montgomery congédié par les Stars de Dallas pour «conduite inappropriée»

«Les Stars de Dallas exigent que tous leurs employés agissent avec intégrité».

ASSOCIATED PRESS

Un autre entraîneur-chef de la LNH est visé par des allégations de mauvaise conduite.

Les Stars de Dallas ont congédié Jim Montgomery pour “conduite inappropriée”, mardi matin. L’équipe n’a pas précisé les faits qui lui sont reprochés.

En conséquence, Rick Bowness, qui était entraîneur adjoint depuis le 22 juin 2018, assumera dès maintenant les fonctions d’entraîneur-chef par intérim de la formation texane. Il sera épaulé par Derek Laxdal, qui agissait jusqu’ici à titre d’entraîneur-chef du club-école, les Stars du Texas.

Les Stars, 17-11-3, affrontent les Devils du New Jersey en soirée.

La décision a été confirmée par le directeur général de l’organisation, Jim Nill.

“Les Stars de Dallas exigent que tous leurs employés agissent avec intégrité et qu’ils adoptent une conduite professionnelle pendant qu’ils sont à l’emploi ou qu’ils représentent l’organisation, a évoqué le d.g. par communiqué. Cette décision a été prise en raison de sa conduite inappropriée, qui ne reflète pas les valeurs des Stars de Dallas et de la LNH.”

Dans un point de presse tenu en matinée, Nill a dit avoir été mis au courant dimanche d’un geste commis par Montgomery et que la décision de le congédier a été prise à la suite d’une enquête interne et de discussions avec les avocats de l’organisation. Sans entrer dans les détails, Nill a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’un acte criminel et que ça ne touchait pas un joueur des éditions actuelle ou passées de l’équipe.

Nill, qui a embauché Montgomery, a qualifié cet incident de “surprise totale”.

Les Stars avaient nommé Montgomery entraîneur-chef en mai 2018. Il avait passé les cinq saisons précédentes dans les rangs universitaires américains, où il avait remporté le championnat de la NCAA en 2017. Il succédait alors à Ken Hitchcock, parti à la retraite.

Il a compilé une fiche de 60-43-10 à la barre des Stars, qu’il a mené à la deuxième prolongation du septième match de deuxième tour face aux Blues de St. Louis, .éventuels vainqueurs de la coupe Stanley, au printemps dernier.

Montgomery a disputé 12 saisons dans les rangs professionnels, et pris part à 122 matchs de la LNH avec les Blues de St. Louis, le Canadien de Montréal, les Flyers de Philadelphie, les Sharks de San Jose et les Stars.

L’annonce du congédiement de Montgomery a été faite au lendemain d’une déclaration du commissaire Gary Bettman lors d’une rencontre du Bureau des gouverneurs de la ligue, à l’effet que la LNH travaillera rapidement pour apporter des changements afin de mieux gérer les problèmes de conduite du personnel dans la foulée des incidents qui ont fait surface ces dernières semaines.

Le 29 novembre, Bill Peters a démissionné de son poste d’entraîneur-chef des Flames de Calgary, à la suite d’allégations à l’effet qu’il aurait proféré des insultes racistes.

La controverse a fait surface quelques jours plus tôt, quand l’ancien joueur de la LNH, Akim Aliu, a révélé sur son compte Twitter qu’il a été victime de racisme en 2009-10 lorsqu’il était dirigé par un ancien entraîneur avec les IceHogs de Rockford, dans la Ligue américaine de hockey.

Aliu n’a pas mentionné le nom de Peters dans son gazouillis, mais il a utilisé le code d’aéroport “YYC” de Calgary pour parler de l’entraîneur en question. Il affirme qu’il a utilisé le mot commençant par “n” à son endroit à plusieurs reprises dans le vestiaire à sa première année parce qu’il n’appréciait pas ses choix musicaux.

Deux joueurs des IceHogs ont corroboré sa version des faits au réseau TSN.

Par la suite, l’ex-défenseur de la LNH Michal Jordan a allégué que Peters lui avait asséné un coup de pied, alors qu’ils faisaient partie de l’organisation des Hurricanes de la Caroline.

Peters a présenté des excuses dans une lettre adressée à Treliving, deux jours après le gazouillis d’Aliu. Les excuses ne mentionnaient pas Aliu, qui a publié sa propre déclaration sur Twitter, et qualifiant les excuses de “fausses, hypocrites et préoccupantes”.

Peters était un émule de l’ex-entraîneur des Maple Leafs de Toronto, Mike Babcock, lui aussi soupçonné de conduite inappropriée. Babcock a fait l’objet d’allégations à l’effet qu’il aurait demandé

à la recrue Mitch Marner en janvier 2017 de dresser une liste de ses coéquipiers, du plus travaillant au plus paresseux. Il l’aurait ensuite utilisée auprès des autres joueurs, contre Marner.

Babcock a été congédié le 20 novembre.