LES BLOGUES
06/05/2020 15:46 EDT | Actualisé 06/05/2020 15:46 EDT

À l'enseignante de ma fille: voici pourquoi elle ne vous retrouvera pas le 11 mai

J'espère que cette décision n'aura pas trop de conséquences pour ma fille!

fizkes via Getty Images

Bonjour chère enseignante,

Quelle décision cornélienne pour un parent:

Partagée entre santé, apprentissage, socialisation, mais également solidarité!

Le tout sans savoir ce que l’école sera en mesure de mettre en place...

Ma fille ne retournera pas en classe à mon grand regret. 

Voici les deux raisons principales qui motivent cette décision.

La santé

À l’heure où la pandémie sévit encore avec force, très loin donc d’être enrayée (sans compter le peu de recul que le corps médical a sur le virus en lui-même);

 À l’heure où des cas d’enfants (jusqu’ici épargnés) commencent à apparaître: il me semble totalement déraisonnable de laisser un enfant en collectivité.

La solidarité

Déraisonnables aussi, les directives gouvernementales données: laisser aux soins des directeurs d”école, du corps enseignant, ces directives si vagues avec un protocole sanitaire aussi lourd, dans un laps de temps si court, sans moyens additionnels, ni humains ni matériels, me semble irréaliste d’une part, mais surtout injuste pour l’équipe enseignante, d’autre part. 

Je ne saurai adhérer à cette injonction du «débrouillez-vous»!

Reconnaissance

Je tiens à vous témoigner de ma vive reconnaissance pour avoir tant fait progresser ma fille cette année: elle est riche de votre enseignement et de votre dévouement!

Durant cette période de confinement également, vous avez été INCROYABLE et je mesure l’implication qu’il vous a fallu pour dispenser une continuité pédagogique aux petits élèves (j’ai pu voir à quel point vous en preniez grand soin!). Et ce, tout en étant vous-même maman, dans un contexte où tout parent peut avoir peur pour lui et sa famille.

Décision difficile

Je vous avoue que cette décision me coûte énormément, tant ma fille vous est attachée, qu’elle aime sa vie scolaire et ses petits copains.

Force est de constater également, que n’est pas enseignant qui veut, ce métier ne s’improvise pas!.... (je me suis découvert une nullité insoupçonnée dans ce domaine :-) ) 

J’espère que cette décision qui a du sens sens n’aura pas trop de conséquences pour ma fille! 

J’ai tenté de lui expliquer que la prochaine fois qu’elle retournera à l’école, elle sera une grande.... mais je pense que si cela est possible, il serait bon pour elle qu’elle puisse vous revoir (exemple: la dernière semaine, soit physiquement, soit «numériquement») afin qu’elle puisse s’approprier le fait que son primaire est terminé... Serait-ce possible?

Encore une fois mille mercis pour tout ce que vous avez fait, faites et ferez.

Bien à vous. 

Ce texte a initialement été publié sur le HuffPost France.