POLITIQUE
21/08/2020 12:01 EDT

Projet Énergie Saguenay: un mandat de quatre mois pour le BAPE qui commencera en septembre

Le mandat commencera le 14 septembre prochain.

Énergie Saguenay
Énergie Saguenay voudrait construire son complexe sur un terrain appartenant au port de Saguenay.

QUÉBEC — Le mandat de la commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concernant le projet de complexe de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay débutera le 14 septembre prochain.

Le BAPE précise vendredi que ce mandat durera quatre mois.

Denis Bergeron agira à titre de président de la commission et Laurent Pilotto en sera commissaire. Ils pourront compter sur une équipe de trois analystes spécialisés en transport maritime, en changements climatiques, en sciences de l’eau ainsi qu’en économie et en finances durables.

Dans le passé, Denis Bergeron a dû défendre son intégrité. Il a longtemps travaillé à l’Association canadienne de l’industrie de la chimie, qui regroupe notamment des entreprises gazières.

Denis Bergeron avait alors dit avoir signé une déclaration éthique assurant son indépendance. Il avait aussi promis de la transparence lors de l’audience publique.

Le 22 mai dernier, le BAPE a reçu du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, le mandat de procéder à une enquête et une audience publique sur ce projet.

Compte tenu des circonstances associées à la COVID-19 et des mesures exceptionnelles s’y rattachant, le BAPE bénéficie d’une période préparatoire avant que ne débutent les séances publiques. Les détails concernant le calendrier des travaux de la commission ainsi que les modalités de participation seront annoncés ultérieurement.

L’ensemble du projet prévoit une canalisation de 750 km de long qui traverserait le Québec d’ouest en est pour aboutir au port de Saguenay. C’est là qu’elle serait liée à une usine de liquéfaction de gaz naturel où des méthaniers viendraient s’approvisionner à destination de l’étranger.