NOUVELLES
25/01/2021 10:39 EST | Actualisé 25/01/2021 10:40 EST

Une employée du centre d'appels de Disney World aide une femme à échapper à un conjoint violent

Une responsable de la réservation a reconnu des signes d'abus lors d'un appel et a envoyé la police sur les lieux.

Une employée du centre d’appels de Walt Disney World a permis à la police de secourir une victime de violence conjugale en Pennsylvanie. La femme avait contacté la ligne téléphonique du parc d’attractions, mais il s’agissait d’une ruse car elle avait besoin d’aide.

La travailleuse anonyme chez Disney a entendu la femme dire à quelqu’un de s’éloigner d’elle lors de l’appel téléphonique du 9 janvier, a rapporté WESH, la station NBC d’Orlando. Constatant que la situation semblait dangereuse, l’opératrice de Disney a ensuite posé une série de questions auxquelles la femme a pu répondre par «oui» ou par «non».

Elle a notamment demandé si quelqu’un lui faisait du mal. 

«Oui», a répondu la femme. 

«L’employée de Disney World a demandé à un moment si elle appelait réellement pour réserver un séjour et elle a répondu “non”» selon la plainte criminelle citée par le York Dispatch. «Elle a ensuite demandé [à la femme] si elle avait besoin des forces de l’ordre chez elle et elle a répondu “oui”.»


L’employée de Disney a contacté la police, qui a été envoyée au domicile de la dame. La victime a déclaré à la police qu’elle avait été étranglée trois fois et qu’elle pensait qu’elle allait mourir en raison d’une dispute concernant le travail, a rapporté le journal. 

La police a repéré des signes de maltraitance sur la femme, comme des égratignures sur son visage et des marques sur son cou, a rapporté Fox 43, une station de York, en Pennsylvanie.

Wayne Terry Shifflett, 38 ans, a été mis en accusation pour strangulation, menaces, agression simple et harcèlement. Dimanche, les dossiers indiquaient qu’il était toujours détenu à la prison du comté de York. Sa prochaine comparution devant le tribunal est prévue le 1er février.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.