POLITIQUE
04/10/2019 07:50 EDT

Elizabeth May accuse Jagmeet Singh de répandre des faussetés sur le Parti vert

Selon elle, le chef du NPD a faussement attribué aux verts une position nébuleuse sur le droit à l’avortement.

La Presse canadienne/montage HuffPost Québec
Elizabeth May et Jagmeet Singh.

VICTORIA — La chef du Parti vert, Elizabeth May, dit en avoir assez de son homologue néo-démocrate Jagmeet Singh, qu’elle accuse de répandre des faussetés sur sa formation.

Elle s’est exprimée à ce sujet jeudi au cours d’une conférence de presse à Victoria, en Colombie-Britannique, peu après avoir annoncé les engagements de son parti concernant les aînés.

“Honnêtement, c’est décevant, a-t-elle dit. Nous n’avons rien fait pour nuire au NPD, mais ils semblent consacrer la plus grande partie de leurs munitions à la création de fausses histoires à notre sujet. Je suis très patiente et je cherche toujours à trouver une source d’amour et de compassion dans chaque personne, mais M. Singh use ma patience.”

Selon elle, Jagmeet Singh a faussement attribué aux verts une position nébuleuse sur le droit à l’avortement. Il les aurait aussi accusés d’avoir adopté des positions faibles sur l’unité nationale et d’être prêts à appuyer un éventuel gouvernement conservateur minoritaire.

Mme May a rappelé que les verts appuyaient le droit des femmes au libre choix, défendaient bec et ongles un Canada uni et ne rejetaient pas l’idée de parler à tous les autres partis dans un Parlement où aucune majorité ne se dégagerait.

La chef des verts déplore que les néo-démocrates semblent concentrer leurs attaques sur son parti et tentent de faire croire qu’un vote pour les verts équivaudrait à un appui aux conservateurs d’Andrew Scheer.

En matière de libre choix des femmes, Elizabeth Mays assure que tous les candidats ont fait l’objet de vérifications et qu’ils soutiennent tous la position du Parti vert.

“Nos candidats soutiennent la politique du Parti vert selon laquelle nous ne reculerons jamais d’un pouce sur le droit des femmes à une interruption de grossesse sécuritaire et légale. Je demande à M. Singh d’être honnête. Ce n’est pas honorable. Je perds du respect pour M. Singh.”

Les néo-démocrates ont publié un communiqué, jeudi, remettant en cause l’évaluation des candidatures de Greg de Luca (Brossard-Saint-Lambert), Marc Reinarz (North Okanagan-Shuswap) et Robert Mellalieu (Central Okanagan-Similkameen-Nicola) des Verts qui auraient des positions anti-choix.

Le document prétend que tout comme le chef conservateur Andrew Scheer, Elizabeth May permettrait à son équipe de voter librement sur un éventuel projet de loi qui voudrait restreindre la liberté de choix des femmes.

Elizabeth May a profité de cette sortie publique pour rafraîchir la mémoire du chef néo-démocrate en lui rappelant que sans la courtoisie des verts de ne pas présenter de candidat lors de l’élection partielle dans Burnaby-Sud, plus tôt cette année, Jagmeet Singh aurait éprouvé plus de difficultés à être élu à la Chambre des communes.

À voir: quelques déclarations du débat des chefs à TVA