POLITIQUE
21/10/2019 23:21 EDT | Actualisé 22/10/2019 03:10 EDT

Les conservateurs n'ont pas obtenu les résultats espérés au Québec et au pays

Ils n’ont pas été en mesure de faire les gains espérés dans le Québec francophone.

GEOFF ROBINS via Getty Images

REGINA - Andrew Scheer n’a pas l’intention de laisser sa première défaite comme chef du Parti conservateur du Canada (PCC) le déstabiliser.

Prenant la parole devant des partisans déçus réunis au International Trade Center à Regina, il a dit avoir l’intention de constituer le gouvernement en attente pendant que Justin Trudeau continue de se mettre les Canadiens à dos et de diviser le pays.

“Souvenez-vous, mes amis, du soir d’octobre 2015. On prédisait que Justin Trudeau allait gouverner le pays pour huit ou même 12 années. Personne ne nous donnait la moindre chance. Mais ce soir, nous avons mis en garde Justin Trudeau. Son leadership est endommagé et son temps au gouvernement va bientôt prendre fin. Et quand ce moment viendra, les conservateurs seront prêts et nous allons gagner”, a-t-il prédit.

M. Scheer s’est dit “déçu” du résultat de l’élection, mais en retient que les libéraux avaient perdu du soutien dans toutes les régions du pays _ allant de l’Atlantique à la Colombie-Britannique, en passant par le Québec et les Prairies. En comparaison, les conservateurs ont fait des gains un peu partout au pays, sauf au Québec, et gagnaient le vote populaire encore aux petites heures du matin.

M. Scheer s’est ensuite adressé directement aux Québécois.

“Avec mon équipe québécoise, nous allons continuer à travailler pour vous. Les valeurs conservatrices sont des valeurs québécoises. Et les valeurs québécoises sont des valeurs conservatrices: la liberté d’expression, un État moins imposant et reconnaître qu’un dollar dépensé par celui qui l’a gagné est mieux dépensé qu’un gouvernement qui l’a taxé”, a-t-il énuméré.

Déception dans la Belle Province

La vague bleu pâle du Bloc québécois a anéanti les espoirs des conservateurs de faire des gains dans le Québec francophone qui avait voté pour la Coalition avenir Québec au provincial, l’an dernier.

La majorité du caucus québécois du Parti conservateur au Québec a été élue sans trop de difficulté. Mais les députés sortants Alupa Clarke (Beauport-Limoilou) et Sylvie Boucher (Beauport-Côte-de-Beaupré-le d’Orléans-Charlevoix) ont perdu dans leurs circonscriptions respectives.

Seule consolation au tableau: le candidat conservateur Richard Lehoux a défait Maxime Bernier en Beauce.

À voir: les moments forts du discours de Trudeau

Trois-Rivières, où les conservateurs ont fondé beaucoup d’espoir, une course à trois enlevante s’annonçait entre l’ancien maire Yves Lévesque et ses rivales libérale et bloquiste. C’est finalement la bloquiste Louise Charbonneau qui l’a emporté.

Ailleurs dans la province, les candidats conservateurs ont terminé en troisième ou quatrième position.

Des victoires et des déceptions

Les centaines de partisans conservateurs réunis à Regina avaient la mine basse quand les réseaux de télévision ont annoncé un gouvernement libéral minoritaire.

Des cris de joie ont fusé lorsque leur chef, Andrew Scheer, a été réélu pour un sixième mandat dans Regina-Qu’Appelle. Idem lorsque l’un des leurs a défait des ministres libéraux notables, comme Ralph Goodale en Saskatchewan ou Amarjeet Sohi en Alberta.

Mais le silence le plus complet régnait lorsque l’ex-ministre et chef adjointe du parti, Lisa Raitt, a été défaite par le libéral Adam van Koeverden, un ex-médaillé olympique.

Tout n’est pas perdu pour les conservateurs, puisqu’ils ont augmenté leur députation. Le parti avait près de 100 sièges au moment de la dissolution de la Chambre des communes, et il en a fait élire au moins 20 de plus.

Les neuf députés conservateurs du Québec qui ont conservé leurs sièges:

- Alain Rayes (Richmond-Arthabaska)

- Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles)

- Gérard Deltell (Louis-Saint-Laurent)

- Joël Godin (Portneuf-Jacques-Cartier)

- Bernard Généreux (Montmagny-L’Islet_Kamouraska-Rivière-du-Loup)

- Steven Blaney (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis)

- Luc Berthold (Mégantic-L’Érable)

- Richard Martel (Chicoutimi-Le Fjord)

- Jacques Gourde (Lévis_Lotbinière)

Un nouveau député dans le caucus conservateur:

- Richard Lehoux (Beauce)

Les deux députés conservateurs du Québec défaits:

- Sylvie Boucher (Beauport-Côte-de-Beaupré-le
d’Orléans-Charlevoix)

- Alupa Clarke (Beauport-Limoilou)

À voir également: