POLITIQUE
21/01/2021 13:35 EST | Actualisé 21/01/2021 15:19 EST

Le couvre-feu risque de perdurer au-delà du 8 février

«Il va falloir continuer à faire des efforts pendant encore des semaines», prévient Legault.

Jacques Boissinot/La Presse canadienne
François Legault a indiqué que le chiffre le plus important à suivre dans les prochaines semaines, c’est le nombre d’hospitalisations.

«On s’en va dans la bonne direction. Ça veut aussi dire que le couvre-feu donne des résultats», a assuré François Legault, ce jeudi, en conférence de presse.

Il ne faut toutefois pas crier victoire trop vite, a-t-il prévenu. Si le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 se situe sous les 2000 depuis quelques jours, le nombre d’hospitalisations demeure élevé – plus de 1400 au moment d’écrire ces lignes.

Ainsi, non seulement on ne doit pas s’attendre à «tout rouvrir» prochainement, – encore moins dans le Grand Montréal, le principal foyer de contagion au Québec – mais le couvre-feu pourrait aussi perdurer au-delà du 8 février si la situation ne s’améliore pas suffisamment. 

«On a encore beaucoup de chemin à parcourir devant nous. Le chiffre qui est le plus important à suivre dans les prochaines semaines, c’est le nombre d’hospitalisations», a-t-il répété.

Patience pour les chirurgies

Le premier ministre a exprimé qu’il comprenait que les Québécois en attente d’une chirurgie ou d’un traitement à l’hôpital soient angoissés de ne pas connaître la date de leurs rendez-vous, et particulièrement lorsque ceux-ci sont continuellement retardés. Par contre, tant que le nombre d’hospitalisations demeure élevé, les listes d’attente ne pourront pas diminuer, a-t-il rappelé. «Je demande aux Québécois d’être patients.»

EN VIDÉO: la conférence de presse de Legault, Dubé et Arruda


François Legault a résumé que pour espérer un déconfinement graduel, il faut d’abord traverser trois étapes: une baisse des hospitalisations, l’arrêt du délestage et finalement, une réduction des listes d’attentes.

Bonne nouvelle toutefois, il a annoncé que la première dose de vaccin a été administrée dans tous les CHSLD de la province.

Legault interpelle Ottawa à nouveau

Quant à la question des voyages, le premier ministre a réitéré sa demande à Ottawa d’interdire les voyages non essentiels. «Je ne pense pas que j’ai besoin d’expliquer aux Québécois ce qui s’est passé au début du mois de mars l’an passé au retour du congé scolaire», a-t-il lancé. 

François Legault s’est par contre dit ouvert à une alternative utilisée notamment en Nouvelle-Zélande, si Trudeau continue de dire que la constitution l’empêche d’interdire des voyages: une quarantaine supervisée dans des hôtels dédiés pour ceux qui reviennent au pays. La Sûreté du Québec et la Gendarmerie royale du Canada pourraient être appelées à collaborer, a-t-il expliqué. Les voyageurs paieraient pour leur séjour à l’hôtel, a assuré Legault.

Lors de la conférence de presse, le premier ministre a invité une fois de plus les Québécois à penser à leurs concitoyens qui sont sur le terrain depuis près d’un an.

«Le personnel est épuisé. Ça fait 11 mois que les infirmières et le personnel sont au front. Quand il y a quelqu’un au Québec qui se dit “est-ce que je pourrais un peu tricher sur les consignes”, pensez à ce personnel-là.»

Galerie photo COVID-19: couvre-feu au Québec Voyez les images

À VOIR ÉGALEMENT: