POLITIQUE
08/01/2020 09:35 EST | Actualisé 08/01/2020 11:41 EST

Écrasement en Iran: le Canada s'assurera qu'une enquête approfondie soit menée

«Notre gouvernement continuera de travailler de près avec ses partenaires internationaux», a affirmé Justin Trudeau.

Le premier ministre Justin Trudeau a assuré mercredi que son gouvernement veillera à ce que toute la lumière soit faite sur l’écrasement d’un avion ukrainien en Iran dans lequel 63 Canadiens ont péri.

«Au nom du gouvernement du Canada, Sophie et moi offrons nos plus sincères condoléances à ceux et celles qui ont perdu des membres de leur famille, des amis et des proches dans cette tragédie», a déclaré M. Trudeau par voie de communiqué.

«Notre gouvernement continuera de travailler de près avec ses partenaires internationaux pour veiller à ce qu’une enquête approfondie relative à cet écrasement soit menée et pour que les Canadiens trouvent réponse à leurs questions», a-t-il ajouté.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a pour sa part déploré des «nouvelles tragiques» et présenté ses condoléances aux familles des victimes de l’accident du Boeing 737 ukrainien, qui a fait 176 morts en tout.

«Des nouvelles tragiques concernant le vol 752 d’Ukraine International Airlines», a réagi sur Twitter le chef de la diplomatie canadienne.

«Nous sommes de tout coeur avec les proches des victimes, y compris de nombreux Canadiens et Canadiennes. J’ai été en contact avec le gouvernement de l’Ukraine», a-t-il tweeté.

Le gouvernement Trudeau a confirmé en matinée le bilan de 63 Canadiens décédés dans l’accident de l’avion de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA). Il n’a toutefois pas donné de détails sur l’identité des victimes canadiennes.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a aussi indiqué sur Twitter que ses «pensées accompagnent les familles et les proches affectés par [cette] tragédie bouleversante». 

Il a ajouté que le Canada offrira de l’aide technique dans le cadre de l’enquête.

«Le ministre Champagne s’est entretenu avec le gouvernement de l’Ukraine et est en communication avec les autorités concernées et nos partenaires internationaux, a affirmé M. Trudeau. Le ministre Garneau travaille également avec les responsables de Transports Canada et il est en communication avec ses homologues internationaux.»

Le vol PS752 d’UIA avait décollé à 06h10 (heure locale) de l’aéroport Imam Khomeiny de Téhéran en direction de l’aéroport Boryspyl de Kiev, avant de disparaître des radars quelques minutes après.

Le Canada héberge une importante diaspora iranienne et UIA propose des vols relativement économiques reliant Toronto et Téhéran, avec escale à Kiev.

Les proches de citoyens canadiens qui devaient se trouver à bord de l’avion peuvent s’adresser au Centre de surveillance et d’intervention d’urgence d’Affaires mondiales Canada en composant le 613-996-8885 ou le 1-800-387-3124, ou envoyer un courriel à l’adresse sos@international.gc.ca.

Les citoyens canadiens en Iran qui ont besoin d’une aide consulaire doivent communiquer avec l’ambassade du Canada à Ankara en composant le +90 (312) 409 2700. Ils peuvent également appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence au +1 613-996-8885.

Selon la diplomatie ukrainienne, se trouvaient à bord du Boeing 82 Iraniens, 63 Canadiens, 10 Suédois, quatre Afghans, trois Allemands et trois Britanniques. Onze autres étaient Ukrainiens, dont les neuf membres d’équipage.

Avec Agence France-Presse.

À voir également: