NOUVELLES
29/03/2020 13:00 EDT | Actualisé 29/03/2020 16:04 EDT

Une éclosion de COVID-19 parmi les employés force l'arrêt d'Olymel à Yamachiche

Neuf de ses employés ont été infectés par le nouveau coronavirus.

THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz
L'usine d'abattage et de découpe de porcs d'Olymel, à Yamachiche, se voit contrainte de fermer temporairement ses portes puisque neuf de ses employés ont été infectés par le nouveau coronavirus.

YAMACHICHE, Qc — L’usine d’abattage et de découpe de porcs d’Olymel, à Yamachiche, se voit contrainte de fermer temporairement ses portes puisqu’on a dépisté neuf cas d’infection au coronavirus parmi ses employés et que la santé publique craint qu’il y en ait beaucoup d’autres.

L’entreprise a annoncé la nouvelle par voie de communiqué, dimanche, et dit avoir pris la décision de cesser ses activités durant 14 jours après avoir consulté la direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de-la-Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Olymel soutient avoir adopté des pratiques préventives depuis le début de la crise sanitaire en suivant les recommandations de la santé publique, mais l’usine a été rattrapée par la pandémie.

«Il y avait plein de mesures en vigueur dans l’usine, mais il semble qu’en raison de la propagation, qui peut se produire en dehors de l’usine, il y a eu des cas qui nous amènent à croire qu’il faut faire un arrêt temporaire», a précisé le porte-parole d’Olymel Richard Vigneault en entrevue à La Presse canadienne.

L’usine de Yamachiche compte près de 1000 employés qui ont possiblement côtoyé leurs collègues atteints de la COVID-19. Surtout que la contagion pourrait avoir commencé il y a plusieurs jours.

«Notre enquête nous a révélé que la contamination tourne autour du 12 mars», a confirmé la directrice régionale de la santé publique du CIUSSS-MCQ, la Dre Marie-Josée Godi qui craint de voir apparaître de nombreux nouveaux cas positifs à la COVID-19.

Actuellement, la région semble bien contrôler la propagation sur son territoire avec 122 cas confirmés.

La direction de la santé publique du CIUSSS MCQ recommande à tous les travailleurs ayant mis les pieds à l’usine depuis le 12 mars de se placer en isolement préventif.

On leur demande de surveiller l’apparition de symptômes liés à la maladie à COVID-19, comme la toux, la fièvre et les difficultés respiratoires, ainsi que de respecter les consignes de distanciation pour protéger leurs proches.

Olymel s’est engagée à soutenir son personnel pendant la fermeture temporaire en fournissant l’information nécessaire pour leur permettre de se prévaloir des programmes d’aide gouvernementaux.

L’entreprise dit travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec afin d’élaborer un plan en vue de la reprise de ses activités de manière sécuritaire.

La fermeture ne devrait avoir aucun impact sur l’approvisionnement des marchés d’alimentation en produits du porc. Elle aura cependant un impact certain sur les producteurs de porc qui font affaire avec cette usine.

À VOIR AUSSI: COVID-19 : Des soirées virtuelles pour se désennuyer