Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Donald Trump a raconté un nombre troublant de mensonges depuis son entrée en fonction

Le président a même établi un nouveau record avec plus de 500 mensonges en une journée, selon la chronique «Fact Checker» du Washington Post.

Les mensonges continuent d’être un élément clé de la présidence de Donald Trump.

Trump a fait 29 508 déclarations fausses ou trompeuses en date du 5 novembre 2020, a rapporté lundi la chronique «Fact Checker» du Washington Post.

Mais ce décompte inquiétant n’inclut pas les nombreuses fausses informations sur la fraude électorale que Donald Trump a promues depuis qu’il a perdu les élections de 2020 au profit du président élu Joe Biden.

Trump a raconté près de 4000 mensonges rien qu’en octobre, alors qu’il intensifiait son discours préélectoral et ses attaques contre son rival, selon le rédacteur en chef de la rubrique, Glenn Kessler. C’est «le double de ce qu’il a dit en 2017», a tweeté Kessler lundi.

Le président a établi un record de mensonges en un jour, le 2 novembre dernier - la veille de l’élection - lorsqu’il a dit 504 mensonges.

En date du 20 janvier dernier, M. Trump avait lancé 16 241 mensonges pendant son mandat. Il est maintenant «en bonne voie pour presque doubler ce chiffre en un an», a souligné M. Kessler.

Selon le journaliste, l’affirmation la plus répétée de M. Trump depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2017 est qu’il a bâti «la plus grande économie» du monde.

Trump a raconté plus de 2 400 mensonges sur la pandémie, qui n’a commencé qu’au début de 2020. Le président a maintes fois minimisé les risques liés à la COVID-19 et a vanté des médicaments et des remèdes non éprouvés - comme l’injection de désinfectant comme traitement.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.